La délivrance du texte

mardi 31 août 2010, par Richard TIMSIT

Toutes les versions de cet article : [français] [fr_pda]


Sur la longue échelle de l’histoire de la lecture, ces dernières décennies sont décisives ! Pas tant pour l’avenir du livre qui en a vu bien d’autres depuis le XVème siècle (production massive de livres grâce à l’invention de Gutenberg) que pour l’avenir de nos modes de lecture et donc de nos modes de construction.
Tous les acteurs de la chaîne du livre sont concernés au coeur même de leur métier et il ne se passe pas plus d’une semaine sans que l’on puisse lire un article important concernant le livre numérique.
La lecture numérique a commencé avec la lecture sur écran cathodique depuis belle lurette, avant même l’arrivée d’Internet. Depuis la fin des années 1980 le nombre d’objets techniques offrant du texte à lire et à écrire n’a fait que grandir... des téléphones aux smartphones en passant par les liseuses et les écrans de nos ordinateurs, de nos consoles de jeux ou de nos téléviseurs (quelques 4,5 milliards d’écrans numériques illuminent nos vies). Nous lisons – écrivons de plus plus en plus, les textes n’ont pas besoin d’être longs pour être tout à fait parlant (cf Twitter)...
Cette lecture numérique devenue tellement importante dans notre quotidien est en train de chambouler nos méthodes de travail et d’apprentissage en même temps qu’elle modifie notre cerveau.
Ce sujet réclamera certainement un numéro d’un prochain FI spécial été dont on ne sait pas encore sous quelle forme il sera ...

Quelques pistes pour en savoir plus :


Richard TIMSIT

Version PDA

Mots-clés

Accueil du site