FLASH INFORMATIQUE FI



L’EPFL ouvre boutique... en ligne




Ion CIONCA


Ça y est ! la boutique EPFL est désormais en ligne sur boutique.epfl.ch/. Et pas seulement pour l’usage officiel des unités avec les crayons et les gommes fédérales, déjà disponible par le site de l’e-conomat, ou en accès classique, à pied, au stand de l’Agepoly.
Dans la nouvelle boutique tout le monde est bienvenu : fiers porteurs de cartes CAMIPRO ou surfeurs occasionnels de passage dans un internet café au Népal avec une petite nuance : les livraisons se font, pour le moment, seulement dans l’espace de l’Europe des 25 avec petite dérogation pour la Suisse et le Liechtenstein.
L’usage des ses produits est libre et même conseillé, qu’il s’agisse d’arborer le logo de l’EPFL sur les habits des collections hiver ou été, d’apprécier le chocolat bonifié par ces mêmes initiales ou de faire le bon choix de rentrer en nez rouge après une soirée un peu arrosée grâce à l’alcooltest porte-clés sans contact buccal et... griffé EPFL.
Il suffit de se connecter sur le site, feuilleter le catalogue en ligne, mettre dans le panier les articles choisis, passer à la caisse et payer avec sa carte de crédit ou avec une PostCard. Les articles suivront à l’adresse donnée, sans frais de port sur le site de l’EPFL et avec 10% de rabais pour le personnel et les étudiants.
A la différence de certains sites d’achats en ligne, nous avons choisi de vérifier l’identité des personnes par un échange de messages :


  • le système envoie un message avec une clé personnelle à l’adresse mail donnée par le client
  • à la réception du message, le client confirme son identité en cliquant sur le lien qui s’y trouve.

Le fardeau de mémorisation d’un nouveau mot de passe est ainsi évité et le client, une fois reconnu, aura accès à la consultation des contenus et des états des commandes passées, ainsi qu’à la reprise, pour finalisation, du dernier panier enregistré.
Mais, la principale nouveauté introduite par ce site réside dans la méthode de paiement : il s’agit de la première utilisation officielle d’un service de paiement en ligne à l’EPFL.
Pour ce faire, nous avons choisi le service yellowpay de la Poste suisse.

Comment ça marche ?

L’application cliente (la boutique, dans notre cas), une fois les données saisies, va invoquer le service de paiement en ligne, en lui transmettant les paramètres de la transaction : identification de la transaction, références du client, montant de la transaction, etc.
Ce service propose ensuite une fenêtre en connexion sécurisée pour la saisie des détails du mode de paiement : choix de la carte de crédit et les données confidentielles respectives.
La validité de la carte et sa solvabilité pour la transaction sont vérifiées et, en cas de succès, on se retrouve sur l’interface de la boutique avec la confirmation du paiement effectué.
La commande est traitée ensuite par les gestionnaires de la boutique pour l’expédition des articles commandés.
L’utilisation d’un service officiel de paiement en ligne permet d’isoler la gestion des données sensibles : la Poste se porte garante de la sécurité de la transaction et des informations transmises.

et encore...

La boutique sur le net et surtout le système de paiement utilisé ouvrent la voie aux applications qui doivent permettre aux utilisateurs d’effectuer des paiements en ligne par carte de crédit.
Le site de collecte des dons pour le Learning Center fundraising.epfl.ch/, qui utilise la même technologie, est déjà opérationnel.
Il faut souligner un inconvénient de la situation actuelle : chaque nouveau site de paiement en ligne nécessite un contrat séparé entre l’EPFL et la Poste. Cela veut dire démarches administratives, donc lenteur de mise en service et, détail non négligeable, chaque contrat a ses frais forfaitaires de base qui sont facturés sur toute la période du contrat, donc coûts plus élevés.
Le KIS a déjà démarré l’étude d’un service central de paiement en ligne qui se baserait sur un seul contrat permanent avec la Poste pour des instances d’applications qui seraient gérées par le système d’accréditation. Plus rapide à utiliser et moins cher... Pour laver plus blanc, essayez Ajax...À suivre...

références




Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.