FLASH INFORMATIQUE FI



Vous produisez des évaluations en ligne ?




Sven RINGGER


Alors pensez à long terme et aux spécifications IMS/QTI (IMS Global Learning Consortium, Inc. / Question & Test Interoperability) ! D’autant plus qu’un lecteur universel et gratuit, supportant la norme SCORM en natif ..., vous y aidera !
Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir si les questionnaires (QCM) en ligne que vous avez soigneusement créés seront toujours utilisables dans quelques années, ou s’ils sont bloqués ad eternam dans un format propriétaire ? Que se passera-t-il si vous souhaitez changer le programme qui les affiche en ligne ou si vos quiz doivent être exploités dans le cadre d’un système central de votre institution ?
Techniquement parlant, l’enseignant qui souhaite publier un quiz sur le Web n’a que l’embarras du choix quant aux outils logiciels à utiliser pour leur réalisation. Malheureusement, l’utilisation de cette large palette débouche sur une problématique importante, à savoir la pérennité du questionnaire et la possibilité de l’intégrer dans un environnement (LMS - Learning Management System) quelconque. En effet, qui dit quiz, dit également sauvegarde des résultats et exploitation de ces derniers par l’enseignant. Cela suppose donc une interaction avec ce que l’on appelle communément une plate-forme e-learning. Pour que cette interaction soit facilement réalisable, de nombreux fournisseurs de plates-formes se conforment à des normes d’interopérabilité, en particulier SCORM qui est actuellement incontournable (cf. l’article d’Etienne Anken).

JPEG - 5.3 ko
fig. 1
Principe de fonctionnement du lecteur Q-Player™

D’autre part, ne faudrait-il pas séparer le fond (les questions, les réponses à choix etc.) de la forme (représentation graphique, affichage) ? Evidemment, cela fait totalement sens, ne serait-ce que pour garantir l’évolutivité du quiz dès lors que de nouveaux outils de mise en forme des questions sont disponibles. Peut-être aussi que l’auteur du quiz souhaitera générer une version papier de son QCM à partir des mêmes sources. Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres encore, l’IMS Global Learning Consortium propose une spécification de description concernant les exercices interactifs. Il s’agit des spécifications IMS QTI basées sur un schéma XML public.
Quelques autres bonnes raisons pour s’appuyer sur les spécifications IMS QTI lorsque l’on rédige un questionnaire en ligne :

  • Lorsque vous choisissez un logiciel pour créer et représenter vos tests en ligne, il est important de garder à l’esprit qu’il n’est pas éternel et que vous souhaiterez peut-être un jour changer de programme.
  • Si vous pensez exporter vos questions et vos tests vers d’autres outils, il vous sera nécessaire d’utiliser des logiciels respectant des spécifications communes.
  • Vous créez une base de données de questions ? Alors vous êtes certainement intéressé à ce qu’un maximum d’outils puisse exploiter ces questions.
  • Votre institution exploite une plate-forme de e-learning ? alors vous tendrez à ce que vos tests soient exploitables par cet environnement (LMS).

IMS QTI d’accord, mais avec quels outils ?

Concrètement, l’auteur de tests devrait en théorie maîtriser plusieurs étapes de la mise en ligne d’un quiz.

  1. La création des questions et toutes les formes que celles-ci peuvent prendre (QCM, texte à trou, drag&drop, listes déroulantes,...). A ce jour, de nombreux logiciels permettent la génération de fichiers selon les spécifications IMS/QTI. Le site IMS en référence d’ailleurs la majorité [1]. A noter qu’un test IMS/QTI est physiquement un fichier XML, il est donc en théorie possible de le réaliser à l’aide d’un simple éditeur de texte (ce qui nécessite toutefois une bonne connaissance des spécifications en question).
  2. La création ou l’édition d’une interface d’affichage des questions. Certains outils auteurs proposent sous forme de templates des solutions plus ou moins élégantes pour afficher les tests et pour naviguer au sein des questions. Si l’auteur veut toutefois créer lui-même une interface, ce sera un travail fastidieux pour lui s’il ne maîtrise pas des technologies ou des programmes tels que DHTML, Flash, Authorware, etc.
  3. La programmation du test afin que ce dernier sache communiquer les scores de chaque apprenant à une plate-forme centrale. Les LMS supportant habituellement la norme SCORM, les auteurs devront s’occuper des aspects de la communication de leur quiz avec le LMS, ce qui peut être assez fastidieux pour des non initiés.
JPEG - 8.7 ko
fig. 2
Exemple de l’interprétation d’un exercice « drag&drop » décrit selon IMS/QTI et affiché par Q-player™

La bonne nouvelle est qu’il existe des outils couvrant l’une ou l’autre des étapes ci-dessus, parfois l’ensemble.

Une autre bonne nouvelle est qu’il en existe des gratuits ! L’un d’eux, que nous présentons brièvement ci-dessous, Q-Player™, permet l’interprétation de tout test décrit selon IMS/QTI à l’aide d’un lecteur programmé en Flash. Cette dernière technologie est ici utilisée pour obtenir une représentation graphique de haut niveau, mais cela ne nécessite aucune connaissance de Flash de la part de l’auteur du test (ni d’ailleurs du logiciel auteur de Macromedia). L’auteur se contente de rédiger son test en XML selon les spécifications IMS/QTI.
De plus, avec ce lecteur, plus besoin de s’occuper de SCORM, il s’en charge automatiquement. Vous avez ainsi la garantie que votre test sera lisible dans n’importe quel environnement conforme à SCORM 1.2 ou 2004.
Vous vous demandez pourquoi il est gratuit... la société éditrice (e-teach), spin-off de l’EIVD, collabore depuis de nombreuses années avec le monde académique et en particulier avec la HES-SO. Dans ce cadre, elle a décidé de faire bénéficier gratuitement toute école ou institution académique de son lecteur Q-Player™ conforme IMS/QTI. Pour plus d’infos, un message à info@e-teach.ch suffit.
Un round d’essai est possible à l’adresse suivante : http://www.e-teach.ch/qplayer.

Références

[1] IMS Global Learning Consortium : http://www.imsglobal.org/
[2] IMS, spécifications QTI : http://www.imsglobal.org/question/
[3] ADLnet, normes SCORM : http://www.adlnet.org
[4] éditeur du lecteur Q-Player™ : http://www.e-teach.ch



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.