FLASH INFORMATIQUE FI



Webmasters - trucs et astuces




Jacques VIRCHAUX


Email encrypté sur les pages Web

Depuis fort longtemps, des robots visitent les pages Web de la géographie de l’Internet pour y récupérer des adresses e-mail qui sont revendues ensuite aux spammers du monde entier. D’un côté, certains robots sont très utiles pour permettre d’indexer les sites dans les différents moteurs de recherche, mais de l’autre côté il est fort désagréable de savoir que l’adresse e-mail, signature des pages, puisse être utilisée ensuite par des spammers sans scrupules.

Pour cela, il existe quelques moyens pour éviter une exposition directe aux robots mal intentionnés qui vont rechercher les balises pour en extraire l’adresse e-mail et ainsi enrichir la collection.

Le premier moyen, relativement simple, consiste à utiliser la possibilité d’introduire des caractères sous forme numérique dans le code HTML, par exemple m étant identique à la lettre m et interprété correctement pas tous les navigateurs. Il existe un site Web (http://nee.n1bus-exp.com/) pour automatiser ce codage dont il suffit de copier le résultat et de l’insérer à la bonne place.

Cependant, il est trivial actuellement de modifier les robots pour rechercher aussi des balises de la forme et de procéder au décodage rapide des caractères selon le code numérique. On peut aussi tenter de tromper un peu les robots trop simples en utilisant le mailto de la balise en clair et en codant uniquement l’adresse e-mail référencée, laissant un texte (voire une image) représenter le nom symbolique uniquement webmaster ou secrétariat par exemple.

Un second moyen, beaucoup plus sûr consiste à utiliser le Javascript. Malgré une très forte tendance à voir s’instaurer des sites exigeant cette fonctionnalité, les navigateurs peuvent être configurés de manière à refuser l’exécution de code Javascript ce qui n’assure pas le 100% de la fonctionnalité. Le collectif anti-spam propose sur son site (caspam.org) un outil de ce type pour encrypter les adresses e-mail. De plus, ce site présente aussi d’autres aspects intéressants de la lutte contre les spammers avec différentes solutions pouvant être utilisées à titre privé. Un autre site (http://aspirine.org/emailcode.php) traite du sujet et offre également un outil pour l’encodage. Un peu plus simple, un petit logiciel Windows (Em@ilEncoder) réalise aussi un encodage.

Il faut cependant faire preuve d’imagination pour ne pas utiliser qu’un seul et unique type d’encodage qui peut ensuite être détecté par les robots maléfiques. Seule la diversité permettra de freiner quelque peu ces collectes d’adresses et d’enrayer les envois massifs de courrier non sollicité. Les références citées ne sont de loin pas uniques, de nombreux sites offrant en ligne des solutions de codage faciles à utiliser.

Date de révision automatique

Adapté d’un petit script (encore du Javascript), ce petit bout de code peut facilement être inséré pour automatiser la date de la révision de la page. Il permet de récupérer la date de révision du fichier et de l’afficher en clair. Il est en français (deux styles différents) la version anglaise étant triviale à obtenir ensuite :

<p>DateStamp 1:
<script language=&#8221;JavaScript&#8221;>
<!--//Date Stamp (numeric DD/MM/YYYY)
                var lastUpdate = new Date(document.lastModified);
                var thisDate=lastUpdate.getDate() < 10 ? &#8216;0'+lastUpdate.getDate(): lastUpdate.getDate();
                var thisMonthNum=lastUpdate.getMonth()+1 < 10 ? &#8216;0'+ (lastUpdate.getMonth()+1): lastUpdate.getMonth()+1;
                var thisFullYear=String(lastUpdate.getFullYear());

                document.write(thisDate + &#8216;/' + thisMonthNum + &#8216;/' + thisFullYear);
//-->
</script>
</p>

<p>DateStamp 2:
<script language="JavaScript">
<!--//Date Stamp (normal DD Mmmmm YYYY)
                var monthArray = new Array("janvier","f&eacute;vrier","mars","avril","mai","juin","juillet","ao&ucirc;t","septembre","octobre","novembre","d&eacute;cembre");
                var lastUpdate = new Date(document.lastModified);
                var thisDate=lastUpdate.getDate() < 10 ? &#8216;0'+lastUpdate.getDate(): lastUpdate.getDate();
                var thisMonth=monthArray[lastUpdate.getMonth()];
                var thisFullYear=String(lastUpdate.getFullYear());

                document.write(thisDate + &#8216; &#8216; + thisMonth + &#8216; &#8216; + thisFullYear);
//-->
</script>
</p>

Cela donne le résultat suivant qui sera affiché sur la page Web :
• DateStamp 1 : 14/01/2004
• DateStamp 2 : 14 janvier 2004

L’utilisation de PHP, ou autre code pour générer des pages dynamiques, est bien sûr une solution permettant d’éviter bien des problèmes. Mais trop souvent, les protections offertes ne permettent plus d’indexation facile des pages qu’on souhaiterait voir figurer en bonne place sur Google ou tout autre moteur de recherche.



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.