FLASH INFORMATIQUE FI



Coup d’œil sur Cyclope


Arrêt du service AppleShare pour la distribution de logiciels Apple à l’EPFL.



AppleShare no longer used for Apple Software Distribution at EPFL.


François ROULET



Copie d’écran de notre serveur Cyclope le 11 novembre 1986

Tout comme le Flash informatique, après 28 ans de bons et loyaux services, le serveur de distribution logicielle Apple Macintosh à l’EPFL tirera sa révérence à la fin de l’année.

Cyclope doit son nom au fait d’être le premier serveur à stockage entièrement optique de l’EPFL, puisqu’initialement composé de

1986
un Mac Plus avec un lecteur optique de CD-ROM 650 MB et deux lecteurs magnéto-optiques 650 MB (325 MB par face, donc réellement accessibles), et bien sûr, le logiciel de partage de fichiers AppleShare. Il sera remplacé successivement en :
1990
par un Mac IIfx,
1996
par un WorkGroup Server AWS 8550, pilotant 14 lecteurs de CD-ROM,
2002
par le premier serveur Apple rackable, le Xserve avec stockage externe RAID,
2009
par le Xserve Xeon avec stockage interne RAID.

Malheureusement, des contraintes techniques ont eu raison de son existence, et des mesures de rationalisation nous conduisent inéluctablement à regrouper ce service sur les services centraux du DIT.

Dorénavant, toute la distribution logicielle Apple est assurée par le NAS du DIT via le portail Olympe, comme pour la distribution logicielle Windows. Aussi, nous avons posé la première brique [1] de ce déménagement l’été dernier en saisissant l’avènement de la suite Adobe CS6 pour inaugurer la distribution de logiciel Apple par le serveur Olympe.
Plusieurs raisons dictent cette migration :

  • Apple a abandonné sa ligne de serveurs Xserve en novembre 2010 !.
  • Apple cessera le support matériel (pièces de rechange) de nos Xserve (spring 2009), au début 2014.
  • La sauvegarde des serveurs Mac OS X par NetBackup s’est avérée inutilisable.
  • Depuis la généralisation de OS X, et par conséquent l’abandon du Mac OS 9, sur le site EPFL, il n’y a plus de nécessité de servir le protocole afp :// car tous les OS X clients supportent nativement le protocole smb :// .

Heureusement, ce changement en apparence important demeure entièrement transparent, car selon les directives internes à l’EPFL, l’accès au logiciel doit impérativement s’effectuer via le portail Distrilog ; et ce dernier dirige d’ores et déjà les clients sur le serveur Olympe aussi pour l’accès aux logiciels Mac.
Nous vous remercions de votre compréhension, et restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Références

[1] l’adobe est la brique de terre crue, moulée et séchée au soleil



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.