FLASH INFORMATIQUE FI



Paris Datacenter Dynamics 2013


Une visite parisienne en fin printemps pour suivre les conférences proposées par le DCD 2013.



Late spring, a visit to Paris to attend conferences proposed by the DCD 2013



Aristide BOISSEAU


Une journée au programme dense et varié avec plus de trente conférences au menu menées tambour battant en parallèle dans trois halles du Palais des Congrès porte Maillot. Plusieurs sujets ont été abordés tels que le TCO  [1] des datacenters, des solutions techniques et stratégiques pour intégrer les énergies renouvelables dans les datacenters, la gestion multi-sites de l’énergie, DCIM [2] et l’ITSM, produit d’IBM, intégrant la bibliothèque d’ITILpour une meilleure efficacité énergétique. En somme beaucoup de sujets et peu de recul sur les enjeux à venir.

Datacenter et TCO

Sujet sensible et complexe, car cette métrique est un outil de décision stratégique : externaliser ou prendre en charge la mise en oeuvre d’un Datacenter selon le TCO  ? Comment estimer, au plus proche la réalité, le TCO d’un datacenter  ? Toujours la même approche : diviser pour mieux régner. On peut décomposer simplement les coûts (CAPEX - OPEX  [3] de la manière suivante pour :

1. le bâtiment ; 2. les équipements puissance et froid et leurs maintenances ; 3. les équipements Datacenter (racks, PDU  [4] ; 4. les équipements IT, sans doute la partie la plus difficile à estimer. Les prévisions des besoins sont souvent loin de la réalité (sur ou sous-estimées).

Le TCO dépend également du type de tiering du Datacenter : plus on a de redondance plus le TCO est élevé  ! Ce calcul du TCO est également un outil montrant une certaine maîtrise de projet, de maturité au sein de l’entreprise.

DCIM

C’est le nouvel outil de gestion des datacenters selon de nombreux éditeurs de logiciels qui s’engouffrent dans ce marché prometteur. In fine, ce DCIM n’est rien d’autre qu’une base de données, les questions récurrentes pour la gestion de ces données sont : comment récupérer les données  ? comment les présenter  ? comment les interpréter  ? Bref, rien de vraiment très innovant sur le fond.
La solution intégrée qui a retenu mon attention est une combinaison entre DCIM et ITIL, résultat d’une collaboration entre Emerson et IBM.
Le problème de ces outils est qu’il n’y a pas encore de moyen de vérifier de manière automatique/dynamique la validité des données par rapport à la réalité (position des machines dans les racks, inscriptions automatiques des connexions des alimentations électriques ...).
Il existe des patchs panels (fibre/Ethernet/...) intelligents qui vont dynamiquement mettre à jour leur base de données ou un DCIM. Ce genre de patchs n’existent pas pour les raccordements électriques des serveurs aux PDU : aucun moyen pour le moment d’avoir de mise à jour automatique de ma base de données ou d’un DCIM :’(. Un petit exercice de simulation avec comme hypothèses : une base de données de mille serveurs, deux transactions humaines par an et par machine et un taux d’erreur humaine habituelle de 4%, aboutit au bout de quatre années à une base de données contenant 25% d’erreurs !

Efficacité énergétique, PUE et l’IT ?




définition du PUE

Des projets green pour localiser des datacenters proches d’habitations ou/et de réseaux de chauffage afin d’utiliser l’énergie dégagée par ces kilowatts voire ces mégawatts générés par les serveurs, utilisation des systèmes de production d’énergie, cogénération [5] voire trigénération [6]. Ces projets ne sont pas toujours faciles à réaliser, car il faudrait au départ prévoir un quartier ou un campus entier avec cet axiome : avoir la vision complète de la gestion de l’énergie dans un écoquartier. Il existe néanmoins quelques réalisations dans les pays nordiques qui semblent être toujours précurseurs en la matière.
La métrique représentant l’efficacité énergétique d’un datacenter (PUE [7]) reste toutefois très incomplète. Le GreenGrid (www.greengrid.org) et d’autres organismes mettent en place de plus en plus de KPI  [8] pour définir de nouvelles métriques afin de comparer l’efficacité des datacenters. C’est un domaine relativement récent et en pleine mutation.
Ce qui sera sans doute la prochaine étape dans la recherche d’efficacité énergétique c’est la mise en place de KPI au niveau IT/applicatif. Qui peut répondre à l’efficacité énergétique d’une application A versus une application concurrente B qui donnent le même résultat, le tout en fonction d’architecture hardware ou virtuelle C, D, E ...? La réponse au prochain numéro ...

Lien

Et pour de plus amples informations sur la conférence, voici l’adresse de la conférence.

[1] (Total Cost of Ownership) : c’est le coût cumulé d’un produit tout au long de son cycle de vie.

[2] (Data Center Infrastructure Management) : gestion d’infrastructure de salle de serveurs.

[3] (capital expenditure - operating expense) : dépenses pour les coûts de développement et de fournitures - dépenses d’exploitation d’un produit.

[4] (Power Distribution Unit) : unité de distribution d’alimentation équipée de sorties multiples conçues pour distribuer l’énergie électrique dans une salle de serveurs.

[5] principe de production simultanée de deux énergies différentes dans le même processus. Le cas le plus fréquent est la production d’électricité et de chaleur, la chaleur étant issue de la production électrique ou l’inverse.

[6] système de production d’énergie (en cycle combiné) et à très haut rendement. C’est une troisième forme d’énergie produite à partir d’une énergie primaire. Elle est plus performante que la cogénération.

[7] (Power Usage Effectiveness) : indicateur d’efficacité énergétique servant à qualifier l’efficacité énergétique d’un centre d’exploitation informatique.

[8] (Key Performance Indicator) : indicateur clé de performance utilisé comme aide décisionnelle de la gestion.



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.