FLASH INFORMATIQUE FI



Aaron Swartz (1986-2013)




Nicolas BORBOËN


Aaron Swartz (1986-2013), activiste Internet et jeune prodige de l’informatique

Aaron Swartz est le fondateur de demandprogress.org qui a lancé la campagne contre SOPA/PIPA aux États-Unis, soutenue par plus d’un million de membres. Auteur de nombreux articles, il est devenu membre du Harvard Ethics Center Lab on Institutional Corruption.
Il a également développé le site theinfo.org et son article Who Writes Wikipedia a été largement cité. Actif dans les normes du Web et travaillant avec Tim Berners-Lee au MIT (2010-2011), Aaron a participé à l’élaboration de la spécification du format RSS dès l’âge de 14 ans et est devenu membre du W3C et du RDF Core Working Group.
En 2004, le créateur de Markdown John Gruber le remercie énormément pour ses commentaires, ses idées et ses tests sur la syntaxe Markdown. Aaron Swartz est le créateur du très pratique html2text permettant de transformer du code HTML en fichier Markdown.
Il est cofondateur de Reddit en 2005, qu’il développe avec son framework Python web py (également utilisé sur Local.ch).
Sensible aux questions d’accès au savoir et supporter de l’Open Access), il a dirigé le développement de l’Open library) en 2006. Il est aussi l’auteur de Jottit en 2007, un générateur de site Web ultra simplifié.
Le 19 juillet 2011, il est accusé d’avoir téléchargé près de 5 millions d’articles issus du système d’archivage de publications universitaires et scientifiques JSTOR. Après la révélation de ses agissements (via le blog Alex Stamos), Aaron retourne ses disques durs (en promettant de ne pas les diffuser) et JSTOR décide alors de ne pas entamer de poursuites judiciaires. Néanmoins, le bureau du procureur et le MIT maintiennent leurs poursuites.
Le 11 janvier 2013, Swartz se suicide à l’âge de 26 ans par pendaison dans son appartement. Son procès fédéral en lien avec ces accusations de fraude électronique devait débuter en février. Il encourait une peine d’emprisonnement pouvant atteindre 35 ans et une amende s’élevant jusqu’à 1 million de dollars. Dépressif depuis plusieurs années, sa famille dénonce la pression du système judiciaire américain à son encontre.
Aaron Swartz s’efforçait de construire un monde meilleur et plus ouvert, d’ailleurs certains le définissent déjà comme un martyr du combat pour la libération de l’accès aux œuvres et au savoir.
Plusieurs initiatives ont vu le jour à la suite de son décès : des chercheurs publient leurs travaux en accès libre en forme d’hommage à son engagement, sur le site Internet et à travers le hashtag #PDFTribute sur Twitter.
Au génie d’Aaron, en espérant qu’il ne soit pas mort en vain  !



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.