FLASH INFORMATIQUE FI



Mot croisé : LIEN


Un mot : lien – quelques regards : réseaux sociaux, sentiments et illustration.



Jacqueline DOUSSON

Frédéric RAUSS

Esteban ROSALES



Les liens faibles

Déjà avant internet, en 1929, ... un écrivain hongrois, Frigyes Karinthy, fut l’inventeur du concept des six degrés de séparation : toute personne sur le globe pourrait être reliée à n’importe quelle autre, au travers d’une chaîne de relations individuelles comprenant au plus cinq autres maillons, en n’utilisant chaque fois que le réseau des connaissances personnelles. L’idée fut reprise dans les années 60 et donna lieu à plusieurs expériences et modèles dans le domaine des sciences sociales. Le phénomène du petit monde tend à démontrer par exemple que deux personnes, choisies au hasard parmi les citoyens américains, sont reliées en moyenne par une chaîne de six relations.


La différence entre liens faibles et liens forts illustrée par Joshua Porter

Depuis, des chercheurs ont montré que beaucoup de réseaux suivaient les règles du petit monde. De nombreux travaux ont montré également la force des liens faibles, simples connaissances, mais qui peuvent, si on les contacte, nous faire entrer dans leur réseau ; en effet, ce sont eux qui maintiennent une diversité de pensée et nous permettent de sortir du cercle des proches qui souvent pensent trop comme nous. Et c’est bien sûr en utilisant ces liens faibles qu’on arrive aux six degrés de séparation entre deux individus.
L’avènement des réseaux sociaux sur Internet a permis de valider ces modèles : en octobre 2011, des chercheurs milanais ont travaillé sur les plus de 700 millions d’utilisateurs de Facebook et dans ce réseau mondial, le monde est encore plus petit que dans la vraie vie, car ils ont calculé que le nombre moyen de personnes qui sépare deux individus pris au hasard dans Facebook est de 4,74. Quant à l’importance des liens faibles, ce sont eux qui permettent la circulation de nouvelles sources d’information sur le Net, et un réseau comme LinkedIn met en avant la possibilité d’utiliser ces contacts pour évoluer dans la vie professionnelle.

JD

Un lien vaut mieux que deux...

Tu es en train de tricoter. Tu me prépares une écharpe qui ne me quittera pas de l’hiver. Je t’observe, et c’est avec émerveillement que je me découvre séduit par tes gestes simples, à mille lieues de tout érotisme. Tu me convies à un moment de paix et de tendresse. Tu dessines des boucles de laine avec habileté et rapidité. Cette image familière, tellement banale, me fait penser à nous et me donne profondément confiance. Un couple ne se bâtit pas sur de l’extraordinaire, mais bien au contraire sur des petits liens tissés au quotidien, liens si infimes qu’ils passent presque inaperçus. Et nous sommes étonnés de voir comme ils sont solides quand nous avons maille à partir ou que nous traversons un coup dur. Ce sont ces petits liens ténus et bien serrés qui évitent que nous nous effilochions. Ils se nouent à travers l’attention que nous nous portons, selon notre capacité à prendre bon soin l’un de l’autre, à être bienveillants l’un envers l’autre. Et c’est parce que nous avons à cœur de repérer suffisamment tôt les maillons qui se sont rompus que nous pouvons les réparer avant que tout un flanc de la trame ne cède. En dialoguant en permanence, tes deux aiguilles accomplissent leur travail de créer des attaches. Elles se rapprochent et elles s’éloignent ; elles se rapprochent et elles s’éloignent. Elles se distancient pour mieux se rejoindre. L’échange est incessant. C’est en n’oubliant pas de se parler, en ne tenant jamais pour acquis que l’autre le savait – un grand classique du couple : Si tu m’aimes, tu dois savoir, que nous parvenons à ne pas emmêler nos fils. Les couples qui ne se parlent plus se délient au fil du temps. Ils se côtoient de manière décousue, et le cumul des petites retouches qui ont été négligées finit par devenir trop conséquent : chacun rembobine sa pelote en aspirant à de nouvelles alliances. Oui, c’est peut-être aussi cela l’essentiel de notre relation : veiller tous les jours à ne pas laisser s’éfaufiler les liens qui nous ont réunis pour de mystérieuses raisons qu’on appelle le destin, l’Angelot sournois, Meetic ou Facebook.

FR



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.