FLASH INFORMATIQUE FI



Conférence VMWorld Europe 2012 – Right here, right now


Le VMWorld retrouve Barcelone  ! En plus des 200 sessions et des labs, cette conférence propose bien d’autres opportunités comme les rencontres avec les experts, les évènements de réseautages et un plateau de plus de 125 fournisseurs qui présentent les dernières technologies en matière de virtualisation et de Cloud.



VMWorld Europe again in Barcelona. In addition to the 200 unique Breakout Sessions and Hands-on Lab topics offered, VMworld offers additional learning opportunities, such as the Knowledge Experts program, numerous networking events, and Solutions Exchange featuring more than 125 companies showcasing the latest virtualization and cloud computing products and services.


Fabien FIGUERAS

Eric KREJCI


Barcelone, octobre 2012


Nos impressions

Le déroulement de la conférence ne change pas, le lundi est consacré aux sociétés partenaires et du mardi au jeudi ce sont les utilisateurs qui sont virtuellement à la fête.
D’un point de vue organisationnel nous n’avons pas été pleinement satisfaits. En effet, c’est une nouveauté, les conférences s’étalent maintenant sur toute la journée sans pause de midi. Si sur le fond cela pouvait sembler une bonne chose, au final les espaces réservés aux sociétés partenaires et aux hands on labs sont situés dans des bâtiments trop éloignés pour qu’il soit possible de s’y rendre entre deux présentations.

La conférence

Mardi et mercredi matin ont lieu les traditionnelles General Sessions lors desquelles les annonces sur les évolutions technologiques et les futures directions de recherche sont faites par les CEO et CTO de VMWare.

Les principales annonces

  • Possibilité d’administrer avec vCenter d’autres hyperviseurs, HyperV de Microsoft pour commencer.
  • Possibilité de déployer des machines virtuelles dans d’autre cloud, Amazon Web Services pour commencer. Le Multi Cloud Platform arrive  !
  • Amélioration de l’intégration des fonctionnalités de communication unifiée (son, vidéo, téléphonie) pour les stations de travail virtuelles avec les principaux fournisseurs du marché (CISCO, Microsoft...).
  • Revirement de situation, après avoir abandonné il a quelques années l’interface Web pour l’outil d’administration d’hyperviseur vCenter. Actuellement seulement disponible en client Windows, VMWare annonce qu’il va être disponible prochainement uniquement sous forme d’interface Web  !
  • Le portail Horizon pour enregistrer et partager ses fichiers, utiliser les applications mises à disposition pour ses portables ou stations de travail et accéder à ses postes de travail virtuels (Windows seulement ;-) ).
  • L’utilisation de cartes GPU partagées par les postes de travail virtuels pour l’accélération 3D matériel avec VMware View.

Les nouvelles directions de recherche

  • Application de la virtualisation au HPC et en particulier au Big Data, avec la suite Hadoop.
  • Virtualisation du Data Center en entier, en particulier les réseaux avec, entre autres, le rachat de Nicira Networks.
  • Gestion des machines physiques et des applications avec l’offre Mirage, nom marketing pour l’intégration des fonctionnalités résultant du rachat de Wanova.
  • Environnement de développement simplifié, open source, orienté Cloud, avec infrastructure autodocumentée et déploiement presque instantané, voir l’offre vFabric.
  • Révision des modèles de stockage, retour au stockage local avec carte Flash et disques SAS ou NL-SAS.

Les conférences, les rencontres avec les experts permettent d’approfondir les domaines d’intérêt. L’objectif de la structure IT d’une institution étant de fournir des services aux utilisateurs finaux, il vaut la peine de revenir sur une des sessions dédiée à la construction des applications. Les principaux bénéfices de la virtualisation à savoir la souplesse de déploiement et l’augmentation du nombre de machines virtuelles pour supporter la montée en charge des services ne peuvent être atteintes que si les applications sont conçues et développées en utilisant des environnements de développement adaptés et qualifiés de modernes par le présentateur. Un point remarquable est l’absolue nécessité d’intégrer des Application Performance Monitoring (APM) dès la conception et à tous les niveaux de l’application.
La virtualisation des stations de travail utilisées pour des cours, de la consultation libre et même comme machines individuelles est techniquement possible. La réussite de ce type de projet passe obligatoirement par la virtualisation des applications. Des outils sont maintenant disponibles pour automatiser la construction des paquets contenant les applications (voir ThinApp Factory). Les tâches à effectuer sont enregistrées dans des plans de construction librement distribuables dans la communauté  !

Stockage distribué

Parmi les sessions, certaines sont appelées Technical preview, elles montrent les résultats des travaux de recherche des équipes d’ingénieurs de VMWare. Celle qui a particulièrement attiré notre attention concerne le Distributed Storage. Actuellement pour offrir le maximum de fonctionnalités, les serveurs, sur lesquels les hyperviseurs fonctionnent, doivent partager le stockage. Les solutions les plus performantes utilisent des réseaux fibres et des baies de stockage (très) coûteuses. Le nouveau modèle sera de partager le stockage sur les serveurs. Le niveau de redondance de l’information (Raid 1, 5 ou 6) sera choisi lors de la définition de la machine, l’information sera copiée sur autant de serveurs que nécessaire. Le niveau de performance élevé sera garanti par l’utilisation de carte SSD et le volume par l’utilisation de disques NL-SAS de grande capacité. Les metadata qui décrivent le positionnement des données seront conservées avec les données pour éviter l’introduction de serveur de Metadata. Technologie à évaluer en profondeur dès sa mise à disposition  !

Stockage centralisé

En plus du stockage distribué, nous avons pu voir en aperçu technologique une redéfinition de l’utilisation du stockage centralisé sur baies de stockage dites intelligentes que VMware aimerait introduire dans ses futures versions d’hyperviseur : les Volumes Virtuels (VVOL). La baie de stockage devient consciente des disques des machines virtuelles, et peut dès lors y appliquer directement ses propres mécanismes avancés tels que : snapshots, réplications, déduplication, clones, etc. Aujourd’hui l’administration du stockage dans les infrastructures virtuelles peut devenir rapidement complexe. Comme aujourd’hui en général on retrouve des dizaines de disques de machines virtuelles stockés dans des grandes unités de stockage logique (LUN), il est très difficile de pouvoir faire de la différentiation à un niveau applicatif/machine. Les VVOL permettront de répondre à ce genre de défis en tirant directement parti des capacités inhérentes aux baies de stockage.

Conclusion

Pour conclure, nous tenons à préciser que l’EPFL a été présente à plus d’un titre lors de ce VMWorld.
Premièrement on peut mentionner le fait que Scala fait partie du petit cercle des langages de développement modernes recommandés par VMWare pour construire les applications distribuées et orientées vers le nuage.

Notre participation



On peut aussi noter qu’après un processus de sélection long et éprouvant, VMWare a invité Eric Krejci, le co-auteur de cet article, à participer à une session de retour d’expériences utilisateurs. Pendant cette session il a pu expliquer comment l’outil de supervision vCenter Operations manager a été évalué et les apports de celui-ci en particulier en termes de proactivité.



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.