FLASH INFORMATIQUE FI



Les logiciels mathématiques pour les étudiants


Le but du présent article est de faire, comme chaque année, un bref tour d’horizon de certains logiciels mathématiques de base sous licence pour lesquels les étudiantes et étudiants ont un droit de copie sur leur poste privé.



The purpose of the present article is to do a quick overview of some proprietary mathematical software for which students have a right of copy on their own computer.


Nicolas REPOND


Je commencerai par rappeler un point important concernant les logiciels distribués à l’EPFL. Contractuellement, nous devons en général distinguer deux notions importantes : le droit d’utilisation et le droit d’installation, ce dernier en particulier sur les postes privés des utilisateurs.

Droit d’utilisation

Concernant le droit d’utilisation de ces logiciels sous licence, il est généralement réservé à tous les membres de l’EPFL, étudiants compris, dans le domaine de l’enseignement et de la recherche.

Droit d’installation

Quant au droit d’installation, il est réservé dans un grand nombre de cas aux postes ou serveurs qui sont la propriété de l’EPFL. Nos conditions de licences avec certains éditeurs permettent en plus l’installation du logiciel sur des postes qui sont la propriété des membres du personnel de l’EPFL et avec d’autres éditeurs, nos conditions nous donnent droit en plus à une licence Student Home-Use qui offre la possibilité aux étudiantes et étudiants d’installer le logiciel sur leur poste personnel.

Logiciels mathématiques sous licence distribués aux étudiantes et étudiants

Les logiciels mathématiques de base concernés par cet article sont Maple, Mathematica et Matlab. En effet, les conditions actuelles de nos licences contractées avec les éditeurs Maplesoft, Wolfram Research et MathWorks autorisent les étudiants à installer ces logiciels sur leur poste privé. Il ne faut pas oublier cependant que ces logiciels sont en location, ce qui signifie que nous avons des licences qui doivent être renouvelées d’année en année. Je dois toujours préciser que la mise à disposition de ces logiciels pour les étudiants est assurée pour les prochaines années académiques, mais que le DIT ne s’engage en aucune manière à la reconduction de cette offre lors des futurs renouvellements de nos contrats de maintenance avec les éditeurs Maplesoft, Wolfram Research et MathWorks. Je dois encore préciser quelques distinctions contractuelles concernant ces logiciels. L’installation et l’utilisation de Maple et Mathematica sont restreintes à un seul poste pour chaque étudiant alors que dans le cas de Matlab, l’installation et l’utilisation de ce logiciel sont limitées à deux postes simultanément.
Concrètement, dans le cas des étudiants, ces logiciels sont maintenant distribués en ligne via le site de Poséidon pour les systèmes d’exploitation Linux, Mac OS X et Windows (voir liens ci-dessous). Il n’est donc plus nécessaire de se rendre au HelpDesk de Poséidon. Les dernières versions actuellement disponibles sur le site sont Maple 16, Mathematica 8 et Matlab R2012a. Concernant ce dernier logiciel, il est distribué avec une quinzaine de toolboxes, notamment les toolboxes Optimization, Symbolic Math, Statistics, Signal Processing ou encore Image Processing.
Je me dois encore une fois de terminer cet article en mentionnant un certain nombre de logiciels libres de très bonne qualité offrant nombre de possibilités et fonctionnalités dans les domaines d’activité des logiciels mentionnés plus haut. Tous les logiciels libres présentés ci-dessous sont donc également disponibles pour les systèmes d’exploitation Linux, Mac OS X et Windows. Je citerai ainsi Maxima qui est un système puissant pour la manipulation d’expressions symboliques et numériques. Dans ce domaine, il peut donc être un substitut efficace à Maple ou à Mathematica.
Dans le cas d’un logiciel de calcul scientifique offrant un champ d’action similaire à Matlab, je mentionnerai Scilab ou GNU Octave avec les packages Octave-Forge. Pour ce dernier, il existe plusieurs interfaces graphiques comme le site GNU Octave l’indique, mais malheureusement pas directement pour le monde Mac OS X.
Dans le monde des statistiques et de leur visualisation, je citerai le logiciel R qui peut être une alternative intéressante aux logiciels S-Plus et SPSS ou à Matlab et sa toolbox Statistics.

Liens

Poséidon

les éditeurs

les logiciels libres



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.