FLASH INFORMATIQUE FI



SavoirLibre, pour la diffusion des savoirs scientifiques


SavoirLibre est une nouvelle plate-forme Web dont le but est de renforcer la diffusion, la visibilité et l’accessibilité des savoirs scientifiques auprès du grand public. Ce projet a été présenté pour la première fois à l’occasion de la 13ème édition des RMLL (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre) le 12 juillet 2012. La version bêta du site savoirlibre.net est en ligne et la sortie de la version aboutie est prévue pour l’automne 2012.



SavoirLibre is a new Web platform that aims at strengthening the dissemination, visibility and accessibility of scientific knowledge among the general public. This project was presented for the first time during the 13th edition of the LSM (Libre Software Meeting) on 12th July 2012. The beta version of savoirlibre.net is already online and the completed version will be available in autumn 2012.


Omar ODERMATT


Quelle est la proportion des savoirs produits au sein des institutions scientifiques qui accèdent à l’espace public  ? Quel est l’impact ou l’influence des savoirs produits au sein des universités sur la société  ? Qu’advient-il des savoirs communiqués lors des événements scientifiques  ? Les savoirs produits au sein des universités peuvent-ils intéresser le grand public  ? Voici quelques questions qui sont à la base du développement du projet SavoirLibre.


SavoirLibre poursuit les objectifs spécifiques suivants :

  1. rapprocher la société du monde scientifique et de l’université ;
  2. renforcer les usages citoyens des savoirs scientifiques ;
  3. stimuler les débats sur les enjeux contemporains de société dans l’espace public ;
  4. offrir un espace de réflexion interdisciplinaire et intersavoir sur les enjeux de société contemporains ;
  5. documenter les événements scientifiques sur Internet afin d’augmenter leur impact ;
  6. offrir une fenêtre de visibilité aux chercheurs et aux chercheuses sur Internet afin de valoriser leurs travaux sur la scène scientifique internationale.

À l’origine du projet

Trois principaux constats sont à l’origine de la création de la plate-forme SavoirLibre :

  1. Le volume des connaissances scientifiques double actuellement tous les cinq ans, alors que la transmission des fruits de la recherche vers les citoyens et les citoyennes reste très faible. 50% des contenus scientifiques produits ne sont lus que par leurs propres auteurs et éditeurs, et 90% des recherches ne sont jamais citées. Un énorme fossé s’est creusé entre la quantité des savoirs produits et leur diffusion [1].
  2. Notre époque est marquée par des mutations politiques, économiques, technologiques et environnementales déterminantes pour l’avenir de l’humanité. L’accès à des connaissances scientifiques à propos de ces mutations pourrait aider les citoyens et les citoyennes à mieux conscientiser ces problèmes et à se mobiliser davantage pour y faire face.
  3. Le bassin lémanique compte de nombreuses institutions universitaires de renommée internationale. De ce fait, un grand nombre de recherches sont menées dans la région et de nombreux événements scientifiques y sont organisés, ce qui draine des chercheurs de pointe du monde entier. Or, beaucoup de ces recherches, qui pourraient potentiellement intéresser le grand public, sont complètement ignorées de ce dernier. De même, certains événements scientifiques ne sont pas suffisamment visibles et restent confinés dans des cercles restreints de spécialistes, alors qu’ils seraient susceptibles d’intéresser les citoyens ; ce qui pourrait aussi générer des échanges constructifs entre le monde scientifique et la société.

Ainsi, beaucoup de moyens sont investis dans la production de nouvelles connaissances, alors que les structures de communication de la recherche sont encore trop peu développées. Une meilleure communication des fruits de la recherche permettrait de mieux valoriser les connaissances produites et de les partager davantage avec le grand public.


Décloisonner et valoriser les savoirs

Les nouvelles technologies d’information et de communication offrent des ressources très intéressantes pour opérer un décloisonnement des connaissances scientifiques. La plate-forme savoirlibre.net a été construite sur la base du système de gestion de contenu libre  WordPress qui offre un éventail très large de possibilités afin d’atteindre l’objectif principal du projet : valoriser les savoirs en les rendant plus accessibles pour le grand public, grâce à un travail de médiatisation des événements scientifiques sur Internet comme des conférences, des colloques, ou la sortie de publications. Les contenus produits par SavoirLibre s’adressent donc avant tout au grand public. Cependant, SavoirLibre effectue aussi un travail de documentation des événements scientifiques sur Internet ; ceci permet, d’une part, de les pérenniser tout en augmentant leur visibilité et par là-même leur impact ; et d’autre part, de valoriser le travail des chercheurs et des chercheuses sur la scène scientifique internationale en leur mettant à disposition un support d’édition complémentaire aux revues scientifiques.
L’information sur la plate-forme est organisée de manière simple et compréhensible en suivant seulement trois catégories principales : événement, auteur et thème. Elle est rapidement accessible et comprend des fichiers textes, audios et vidéos qui peuvent être librement téléchargés et partagés. Les données sont toujours introduites et contextualisées ce qui facilite leur compréhension. SavoirLibre inscrit aussi sa démarche dans une recherche esthétique. L’unité visuelle de sa plate-forme permet l’identification des contenus qu’elle produit et la qualité esthétique de ses éléments graphiques vise à élargir son public à des non-spécialistes.
SavoirLibre se positionne comme une plate-forme intersavoirs et ouverte, qui entend accueillir tout savoir pouvant intéresser le grand public ; qu’il provienne des sciences sociales, des sciences exactes ou, encore, d’espaces extra-institutionnels. SavoirLibre est pour le moment totalement autofinancé et a débuté ses travaux en février 2010 en couvrant plusieurs événements organisés par l’Université de Lausanne et le Collège international de philosophie de Paris  .


SavoirLibre poursuit les objectifs spécifiques suivants :

  1. L’archivage permet de documenter les événements scientifiques par leur enregistrement et leur mise à disposition sur Internet.
  2. Un service de médiatisation qui consiste à réaliser des contenus audiovisuels à partir des sujets abordés lors des événements scientifiques. L’objectif est de présenter de manière synthétique et exemplifiée les propos des chercheurs et de les rendre plus accessibles et plus attractifs.
  3. La mise en lien permet de relier des contenus produits par SavoirLibre à des contenus complémentaires qui se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur de la plate-forme.
  4. La mise en réseau consiste à augmenter la visibilité des contenus produits par la plate-forme grâce à l’utilisation des réseaux sociaux et de la liste de diffusion SavoirLibre.
  5. Le référencement permet d’améliorer le positionnement et donc la visibilité des contenus de SavoirLibre sur les moteurs de recherche.
  6. Les contenus sont produits exclusivement sous licences Creative Commons afin de renforcer leur diffusion et de garantir leur accès au plus grand nombre.




Glossaire

Collège international de philosophie :
lieu où s’engagent et se croisent des pratiques philosophiques inédites. Le travail s’y organise autour de trois axes : la recherche, la formation à la recherche et l’ouverture au public. Le concept principal de son dispositif théorique est celui d’intersection, qui structure le rapport de la philosophie aux autres champs disciplinaires
WordPress :
système de gestion de contenu libre écrit en PHP reposant sur une base de données MySQL.WordPress est distribué par Automattic. W

W = tiré de Wikipédia


Article du FI-EPFL 2012 sous licence CC BY-SA 3.0 / O. Odermatt

[1] CRIBB, Julian, SARI, Tjempaka. Open science, sharing knowlege in the global century. Ed. CSIRO. Collingwood. 2010



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.