FLASH INFORMATIQUE FI

Une démarche ouverte


les WebServices à l’EPFL




Pierre CREVOISIER


Il est peut-être important de resituer ici rapidement les projets e-pfl - dont le KIS reprendra l’héritage - en matière de Web Services.
Depuis le début de cette année, nous avons développé des initiatives sur plusieurs fronts :

• diffuser l’information, sensibiliser : à notre actif, une première présentation devant la Conférence des Webmasters de l’EPFL, en avril 2003 et un séminaire public qui s’est tenu le 16 octobre dernier ;
• poser les bases : pour que chacun puisse publier ses Services Web ou consulter ceux qui sont - et seront - générés par la communauté EPFL ; c’est l’idée même de l’annuaire UDDI que Laurent Boatto dévoile ici. Par ailleurs, un site de ressources partagées est en train de se mettre en place sur http://webservices.epfl.ch ;
• former : un premier cours a eu lieu début novembre, à l’initiative du DIT ;
• développer : pour amorcer la pompe et proposer une mise en application concrète du projet, lancer quelques services témoins ; une première réalisation est en phase finale : un service Web permettant de générer des organigrammes d’unités, services ou labos.

D’autres initiatives suivront et nous accueillons volontiers vos propositions.

Notre démarche est ouverte et son intention est simple : il nous paraît vital, pour parvenir demain à une coordination des systèmes d’information de l’Ecole, de définir et proposer des mécanismes d’échanges de données clairs et communément partagés entre applications.

Les Web Services n’ont certes pas inventé ce besoin et d’autres se sont déjà frottés aux difficultés de l’interopérabilité et des RPC (remote procedure call). L’intérêt des Web Services est que le seuil d’accès technologique est moins élevé qu’auparavant (SOAP ou XMLRPC sont relativement simples), qu’ils utilisent les protocoles de communications Internet (http, https, ftp, etc.) et que l’usage du format XML (standard non propriétaire) assure une indépendance totale entre plates-formes.

Dans un environnement aussi hétérogène que le nôtre, cet effort de standardisation tient du pari. Il est jouable. Il est nécessaire.



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.