FLASH INFORMATIQUE FI

DIT-INFO


les années passent




Michel JAUNIN


Les années passent


Jean-Michel Chenais

Les années passent et les pionniers de l’informatique arrivent à un âge où un nouveau chapitre de leur vie va s’ouvrir. C’est le cas de notre collègue Jean-Michel Chenais, administrateur du serveur de calcul parallèle SGI Origin3800, alias Eridan : il quitte le groupe Exploitation du SIC (devenu récemment le Domaine IT) après de nombreuses années au service des utilisateurs des moyens de calcul scientifique de l’EPFL pour prendre une retraite que nous souhaitons la plus heureuse possible.

Jean-Michel Chenais, licencié en sciences et mathématiques, docteur en informatique, a commencé des relations professionnelles dans le domaine de l’informatique avec l’EPFL en 1973, en tant qu’analyste système chez Control Data, fournisseur du système Cyber 7328 installé en 1972 au Centre de Calcul de l’EPFL, alors situé à l’avenue de Cour à Lausanne et dirigé par Monsieur Pierre Santschi.

Le 1er mars 1977, il y a donc plus de 26 ans, Jean-Michel Chenais est engagé par le soussigné pour rejoindre l’équipe de support et de gestion du système Cyber au Centre de Calcul. Lors de la création du Service informatique général (SIG), qui prend en charge les services informatiques hors Centre de Calcul, il rejoint ce service placé sous la responsabilité de Monsieur Kurt Oesch.

Quelques années plus tard, avec l’arrivée du premier ordinateur vectoriel (aussi dit super-ordinateur) Cray 1, il revient au Centre de Calcul pour prendre la responsabilité de la gestion et de l’administration de ce système, qui se trouve aujourd’hui exposé dans le hall d’entrée du DIT. Il a dès lors suivi en tant que system manager toute l’évolution des serveurs de calcul de puissance mis à disposition des utilisateurs de l’EPFL. Ces serveurs ont également été largement utilisés par des chercheurs du domaine des EPF (CEPF), et externes dans le cadre de gros projets de recherche, tel celui de l’ESA relatif à l’aérodynamique du projet de navette spatiale européenne Hermes.

Jean-Michel a donc eu l’occasion de vivre et participer pleinement à la mise en place et au support des premières machines centrales fonctionnant sous Unix, avec l’arrivée du Cray 2 sous Unicos en 1988. Il s’est retrouvé avec les mêmes fonctions lors de la réunion du CC et du SIG dans le nouveau Service informatique central (SIC) dirigé par Monsieur Michel Reymond. Il a ensuite vécu le passage aux systèmes Cray Y-MP Pascal, servant de frontale au premier système massivement parallèle (MPP) Cray T3D de 256 processeurs, en fonction de 1994 à 1999. T3D installé dans le cadre du projet PATP entre Cray, l’EPFL et d’autres centres de recherche importants des USA et dont il fut un administrateur avisé pour en permettre une exploitation aussi efficace que possible. Les Cray 2 et T3D se trouvent dans le couloir du premier étage, centre midi, et restent donc des traces tangibles des systèmes gérés par Jean-Michel Chenais.

Il s’est énormément investi pendant ces années pour mettre à disposition des utilisateurs des services performants, stables et simples à utiliser, alors que cette technologie de pointe n’était pas toujours facile à gérer.

Avec l’émergence de systèmes parallèles plus économiques que le T3D, l’EPFL a fait un pas dans cette direction par l’installation en décembre 1996 du premier Origin de Silicon Graphics, un Origin2000 à 32 processeurs dénommé Orion, qui a évolué vers le système O2000 Eridan à 80 processeurs en fonction jusqu’en 2001, lorsqu’il a été remplacé par l’Origin3800 à 128 processeurs de même nom actuellement en service.

Jean-Michel a également eu l’occasion de participer d’un peu plus loin à la mise en place d’autres services, tels les robots de StorageTek ou les différents prototypes de machines parallèles Swiss-Tx. Il a finalement eu l’occasion, bien que brève, de vivre sa dernière réorganisation des services avec la mise en place du Domaine IT (DIT) dirigé par Monsieur Jean-Claude Berney depuis le 1er octobre.

On peut donc constater que Jean-Michel Chenais a participé de manière prépondérante à la mise en place des gros moyens de calcul qui ont permis à l’Ecole d’acquérir un renom certain dans ce domaine et de mettre à disposition des utilisateurs, à qui il a toujours essayé de répondre au mieux à leurs demandes et montré une grande disponibilité, les outils les mieux adaptés. C’est donc avec un profond regret, mais avec des sentiments de reconnaissance, que nous prenons congé de Jean-Michel en lui souhaitant une longue et intéressante retraite.

Au nom des collègues du DIT et des utilisateurs des services de calcul.



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.