FLASH INFORMATIQUE FI



tout public Calculons au DIT !


Le DIT offre des ressources de calcul variées à la communauté scientifique, du super-calculateur à la grille de calcul. Un bref survol est présenté ici.



The DIT offers a variety of computing resources to the scientific community, from a supercomputer down to a computing grid. A brief overview is presented here.


Michela THIEMARD


Une des missions du DIT est d’offrir des ressources de calcul à la communauté scientifique de l’EPFL. En 2010, les ressources disponibles se décomposent en cinq catégories :

  1. un super-calculateur,
  2. des clusters généralistes,
  3. un cluster à grande mémoire,
  4. des clusters expérimentaux,
  5. une grille de calcul.

Une description détaillée de toutes ces ressources est disponible sur la page Web des ressources centrales, mais nous allons en faire un rapide survol.

PNG - 3 ko
vue temporelle des serveurs

Blue Gene/P

Ce super-calculateur, arrivé en août 2009, appartient au consortium CADMOS (Center for Advanced Modeling Science) et est hébergé et administré par le DIT. Il est accessible aux membres des universités de Genève et de Lausanne ainsi que de l’EPFL. Vous pouvez trouver, dans ce journal, un article sur CADMOS et l’utilisation de Blue Gene/P.
Contact
Web.

Callisto, Antares & Vega

Trois clusters généralistes sont accessibles.

  1. Callisto, datant de juin 2008, est constitué de 128 noeuds bi-processeur quadri-coeur (quad-core) Intel Harpertown à 3.0GHz, avec chacun 32GB de mémoire, reliés par un réseau rapide de type InfiniBand à 20 Gb/s.
  2. Antares, une extension de Callisto, mise en production début 2010, est constitué de 56 noeuds bi-processeur quadri-coeur (quad-core) Intel Nehalem à 2.66GHz, avec chacun 24GB de mémoire, reliés par le même réseau rapide InfiniBand que Callisto.
  3. Vega, mis en production début 2010, est un cluster de 24 noeuds bi-processeur quadri-coeur (quad-core) Intel Harpertown à 2.66GHz, avec chacun 16 GB de mémoire, reliés par un réseau Gigabit Ethernet.

Contact Callisto, Antares, Vega
Web.

Jupiter

Jupiter n’est pas seulement la plus grande planète de notre système solaire, mais également le cluster qui vient d’arriver et qui a la plus grande quantité de mémoire par noeud. Ce petit système, en termes de noeuds, est constitué de deux noeuds bi-processeur, octo-coeur (octo-core) Intel Nehalem-EX à 2.26 GHz, avec chacun 320 GB de mémoire, reliés par le même réseau rapide InfiniBand que Callisto et Antares.
Ce cluster sera mis en service début janvier 2011.
Contact
Web.

Les clusters expérimentaux

Afin de tester de nouvelles technologies, le DIT offre l’accès à de petits clusters expérimentaux. Actuellement nous en avons deux, un de processeurs Cell/B.E. et un autre de GPU.
Le cluster de Cell/B.E. est constitué de 2 noeuds bi-processeur quadri-coeur (quad-core) Intel Harpertown et de 4 noeuds bi-processeur IBM PowerXCell 8i à 3.2 GHz et 8 GB de mémoire, reliés par un réseau rapide InfiniBand.
Le cluster de GPU est formé de 4 noeuds de calcul standards Intel Nehalem à 42 GB de mémoire et de 2 noeuds NVIDIA Tesla S1070 comprenant chacun 4 GPU et 16 GB de mémoire, également reliés par un réseau rapide InfiniBand.

Contact
Web.

Greedy

La grille de calcul est une ressource bien différente d’un cluster standard. Son but est de récupérer les cycles de calcul non utilisés sur les PC des salles des étudiants et des collaborateurs. C’est par conséquent une ressource décentralisée et non dédiée, car le propriétaire des noeuds de calcul est toujours prioritaire sur toute activité calculatoire. Greedy est disponible depuis mi-2006 et compte à ce jour environ 1’200 coeurs aussi bien Windows, Linux que Mac OSX et plus de 8’000’000 d’heures de calcul y ont été récupérées.
Cette année, 80 machines mono-coeur ont été ajoutées à l’infrastructure. Ce sont des machines virtuelles à 2.5Ghz avec chacune 3GB de mémoire installées sur les anciens serveurs de l’infrastructure virtuelle du DIT. Ces noeuds sont un peu différents des noeuds traditionnels de Greedy, car ils sont dédiés au calcul.

Contact
Web Greedy & Greedy.

Politique d’accès aux ressources

En décembre 2008, une nouvelle stratégie HPC a été acceptée par la direction. Sur les serveurs de calcul du DIT, elle est concrètement appliquée de la manière suivante :

  • Vega, Greedy et les clusters expérimentaux sont gratuits et libres d’accès pour les membres des institutions du CEPF ou pour les personnes collaborant avec de telles institutions.
  • Callisto, Antares, Vega et Jupiter sont financés par les utilisateurs. Les règles exactes sont disponibles sur le Web.
  • L’accès à Blue Gene/P est directement géré par CADMOS.

Quelles que soient vos besoins en calcul, nous nous ferons un plaisir de vous aider et de vous conseiller dans le choix de la ressource la plus adaptée.



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.