FLASH INFORMATIQUE FI



tout publicMot-croisé : FILTRE


Un mot : filtre — trois regards : mathématique, informatique et illustrateur.



Martin OUWEHAND

Esteban ROSALES

Manuel OJANGUREN



Filtre

À part ceux des cigarettes, du café et de l’huile à frire, il y a aussi les filtres des mathématiciens. Ils ont été inventés (et baptisés Kränze) par Leopold Vietoris en 1921, puis, comme tout le monde avait ignoré Vietoris, réinventés en français par Henri Cartan en 1937. Leur but était de mettre à disposition des analystes une notion de limite plus générale et plus souple que celle - basée sur les suites - qu’on apprend dans les cours de première année. La notion de filtre fut adoptée et diffusée par Nicolas Bourbaki, célèbre mathématicien imaginaire, sous le nom duquel un groupe de jeunes mathématiciens francophones, en 1939, commença à publier un immense traité qui finit par changer le visage des mathématiques. Au début, toutefois, Bourbaki voulait seulement écrire un traité d’analyse plus rigoureux que ceux de Goursat et de Valiron, à l’époque très en vogue. Un bourbakiste (Pierre Samuel) composa à ce propos le sonnet que voici, qui nous laisse dans l’obscurité quant à la définition de filtre, mais nous éclaire sur l’enthousiasme des bourbakistes.

LE FILTRE
Ô puissant, ô formel, ô toi clair Bourbaki, Vas-tu nous déchirer dans un accès de crise Le Goursat filandreux, miroir de l’Analyse, Défenseur attardé d’un passé qui a fui ?

La suite d’autrefois se croyait l’infini, Inutile, et que sans la comprendre utilise Le maladroit conscrit, lui que Valiron grise De son cours ténébreux qui distille l’ennui.

Ignorant les secrets de la Topologie À l’espace infligée, et toi qui l’étudies, Il nage dans l’erreur où son langage est pris.

Il contemple étonné, comme enivré d’un philtre, L’adhérence, un manteau qu’il n’a jamais compris, Que vêt, sur un compact, immobile, le FILTRE.

MOJ

Filtre

Les boucles, while ( ... ) ..., et les tests, if ( ... ) then ... else ..., font partie des éléments de base de l’informatique, c’est pourquoi ils se retrouvent dans tous les langages de programmation et qu’ils sont implémentés par des instructions de bas niveau dans les processeurs de tous les ordinateurs. En les combinant, en plaçant un test à l’intérieur d’une boucle, on obtient un filtre rudimentaire qui, selon le résultat du test, accepte, rejette ou peut-être transforme chaque élément traité par la boucle. Autant dire que tout ou presque en informatique peut être abordé à travers cet aspect du filtrage. Par exemple en infographie, on traitera chaque pixel d’une image en abaissant l’intensité du rouge si elle dépasse un certain niveau, obtenant ainsi un filtre atténuateur. Ou bien encore - puisque je suis la risée de certains de mes collègues pour mon attachement suranné, parait-il, à la ligne de commande - je me dois de mentionner cette magnifique invention d’Unix qu’est le tuyau (pipe en jargon anglo-informatique), permettant de joindre par le symbole | une série de filtres, le résultat de chacun étant fourni en entrée au suivant :

       grep toto * | cut -d: -f1 | uniq -c | sort -n

me donne, triés par nombre d’occurrences, les fichiers du répertoire courant contenant la chaîne toto (le premier filtre trouve les occurrences, le second retient les noms des fichiers, le troisième compte les occurrences et le dernier les classe par nombres).
Enfin, pour prendre un exemple plus proche du sens étymologique de filtre (un bout de feutre utilisé par les alchimistes pour retenir les scories solides mélangées à leurs élixirs) considérons l’antispam MailCleaner : dans ma quarantaine, je ne vois même pas les messages refusés par le filtre SpamHaus (une base de données d’adresses IP d’ordinateurs n’envoyant que du spam), mais je retrouve des messages retenus par les filtres bayésiens (répertoriant les mots figurant souvent dans les messages qui ont par ailleurs été classés comme spam), les filtres sur les liens (le message pointe vers un site Web publicitaire) ou enfin les filtres comportementaux (le formatage, le thème, la falsification des en-têtes démasquent le spammer).

MO





Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.