FLASH INFORMATIQUE FI



Le réseau social arrive en ville


Sortir avec ses amis en ville avec l’application iPhone-Android MadeinLocal !



Meet your friends in the city with your MadeinLocal iPhone-Android app !


Manuel ACEVEDO


JPEG - 20.4 ko
MadeinLocal homepage

Nous assistons aujourd’hui à une révolution silencieuse. En effet, l’arrivée des smartphones altère les rapports entre le citoyen et sa ville et nous n’avons pas encore pris conscience de l’importance de ce changement. Tout d’abord, nous vous proposons d’étudier les deux différences les plus remarquables entre un smartphone et un ordinateur. D’une part, notre téléphone nous donne accès à Internet partout et en tout temps et en deuxième lieu il connaît ma position en ville (GPS). Dans ce contexte, l’Internet mobile peut désormais répondre à des besoins soudains de la vie quotidienne. Par exemple, trouver les meilleurs restaurants du quartier que l’on visite, découvrir les événements de la ville dans laquelle on vit ou encore savoir lesquels de mes amis sortent en ville ce soir. Très rapidement, on a vu émerger de nombreuses applications qui donnent des informations sur les restaurants les plus proches comme AroundMe entre autres, ou encore les restaurants de la ville sur les pages jaunes mobiles, etc. Mais nous pensons que ces applications donnent des résultats sous-optimaux, car les commerçants locaux sont des entités que l’on ne peut juger que subjectivement. Et par conséquent, seuls les commentaires des clients peuvent départager les meilleurs commerçants.
Il existe également des applications participatives comme Restorang qui offrent un classement basé sur les commentaires de la communauté. Mais ici aussi, la plus grande prudence est de rigueur, car il est courant que les commerçants eux-mêmes créent plusieurs comptes pour altérer la classification des meilleurs restaurants.

MadeinLocal, une start-up EPFL, primée avec un Innogrant EPFL et le Prix d’Entrepreneurship de l’École Hôtelière de Lausanne, offre une solution plus efficace et plus fiable grâce aux techniques suivantes :

  • Pondération dans le calcul des commentaires afin d’accorder plus d’importance à ceux dignes de confiance, c’est-à-dire ceux des experts les plus fiables et représentatifs qui sont les amis de l’utilisateur. Ceci implique que les commentaires malveillants visant à biaiser le classement ont une moindre influence sur le classement.
  • Usage de la carte comme interface optimale pour limiter le périmètre de recherche que l’on souhaite utiliser. Il devient donc possible de chercher, en fonction de ses souhaits, un restaurant proche si on a peu de temps ou plutôt le meilleur restaurant de toute la ville si on a prévu de prendre son temps le soir venu.
  • Filtrage avancé pour sélectionner les résultats par spécialité culinaire, par prix, par équipement WiFi, etc.
  • Possibilité d’envoyer des messages server push gratuits pour donner rendez-vous à ses amis dans les endroits les plus populaires.
  • Possibilité de devenir maire de ses établissements favoris et d’avoir un rapport ludique avec sa ville.
  • Interface utilisateur simple et intuitive.
PNG - 9.9 ko
fig. 1
ville et amis, tel est l’assemblage de MadeinLocal
PNG - 7.1 ko
fig. 2
location based Messaging System
JPEG - 6.4 ko
fig. 3
vitrine d’un commerçant sur Android


On commence à apercevoir ici l’utilité d’un réseau social mobile. Mais allons un pas plus loin et voyons comment l’Internet mobile altère la manière de communiquer avec ses amis. En effet, Facebook est la référence actuelle en matière de réseau social, mais en fin de compte, ne pourrait-on pas utiliser le réseau virtuel pour retrouver ses amis dans la vie réelle ? C’est précisément ce que MadeinLocal fait pour simplifier ses sorties avec ses amis. Je n’appelle pas tous mes amis pour leur dire où je vais sortir, mais je publie plutôt un statut géolocalisé pour mettre cette information à disposition d’une partie ou de la totalité de mes amis.
De plus, la publication d’un commentaire ou d’un statut géolocalisé depuis la ville est une façon simple, à la portée de tous, de promouvoir le commerce de proximité et particulièrement ceux qui tiennent à offrir une qualité de service irréprochable. Cette qualité de service est récompensée par les commentaires des clients satisfaits qui déterminent le classement des meilleurs établissements.
Du point de vue technique, il est intéressant de constater qu’une application comme MadeinLocal utilise une multitude de technologies différentes : Ruby On Rails pour la partie serveur et le site Internet s’avère être un bon choix, car ce framework est idéal pour faire évoluer le code et accueillir de nouvelles fonctionnalités très rapidement, Axel une librairie javascript développée au laboratoire MEDIA de l’EPFL pour la saisie d’informations structurées sémantiques. MadeinLocal utilise également les interfaces GoogleMaps et Facebook pour enrichir l’expérience utilisateur, Objective C pour l’application iPhone et Java pour l’application Android. Cette combinaison de technologies met en évidence la flexibilité qui est demandée au programmeur pour tirer le meilleur profit de chaque monde.
En résumé, nous pensons que le Web 2.0 est d’abord utile pour le citoyen qui souhaite trouver les meilleurs bars, restaurants et événements de la ville de manière fiable. Il invite à profiter de la vraie vie avec ses amis et il contribue à promouvoir un commerce local qui privilégie la qualité de service offerte par les commerçants. Et vous, ça vous dirait de faire partie de la communauté grandissante de MadeinLocal comptant déjà plus de 1700 membres ?
Nous vous invitons à découvrir MadeinLocal sur votre iPhone, sur Android ou sur www.madeinlocal.com.

Application iPhone
Application Android
Vidéo Youtube



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.