FLASH INFORMATIQUE FI



public averti my.Mozilla


Tout collaborateur ou étudiant à l’EPFL possède un compte my1. Dans cet article nous allons illustrer des façons alternatives d’utiliser ce service avec la suite de logiciels libres Mozilla, en particulier Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird (navigateur Web et client mail). Ces deux logiciels sont disponibles pour toutes les plates-formes (Linux, MacOS, Windows, Solaris, …). Tous les procédés décrits ci-dessous seront ainsi valables pour tout le monde.



Any employee or student at EPFL has a my account. In this article, I will show some fairly unknown ways to couple my with the Mozilla Open Source Suite. I will consider Mozilla Firefox and Mozilla Thunderbird. These two programs are available for all platforms (Linux, MacOS, Windows, Solaris, ...) ; thus the processes described in this article can apply to everybody.


Vittoria REZZONICO


Partie 1 : my.Firefox

Depuis la nomadisation de l’informatique, il n’est pas rare de disposer de plusieurs ordinateurs (travail, maison, laptop,...). Un des problèmes les plus courants est la synchronisation des données. Nous allons nous intéresser ici aux bookmarks Firefox en particulier. L’extension Xmarks (auparavant connue sous le nom de FoxMarks) nous permet de synchroniser les bookmarks entre plusieurs postes de travail et, depuis le changement de nom, à partir de différents navigateurs, même si nous allons ici traiter uniquement le cas de Firefox. Le comportement standard de Xmarks est de stocker les bookmarks sur un serveur chez xmarks.com, mais certains sont réfractaires à stocker leurs données on ne sait trop où. Nous allons donc stocker nos bookmarks sur my.epfl.ch. Ceci a plusieurs avantages intrinsèques à la nature de my :

  • vos bookmarks sont à l’EPFL, et non pas dans les nuages  .
  • my intègre la gestion des révisions  [1]. Ceci signifie (au niveau plus pratique) que si par erreur vous écrasez votre fichier de bookmarks sur le serveur, vous pouvez récupérer la version précédente en quelques clics à travers l’interface Documents de my.

Comment faire ?

Premièrement, il faut installer l’extension Xmarks dans Firefox. Ensuite, l’extension vous proposera un wizard, que vous allez refuser. Vous allez par contre configurer Xmarks à travers les préférences de l’extension (voir figs 1 et 2), et vous allez tout de suite cliquer sur l’onglet Advanced. Activez Use own server et insérez comme Bookmark URL le chemin vers un fichier de nom quelconque (non existant la première fois) dans votre espace privé. La deuxième fois que vous ferez cette opération depuis un autre poste, le fichier sera déjà là. Par exemple, l’utilisateur kermit indiquera comme URL : https://documents.epfl.ch/users/k/ke/kermit/private/xmarks.json. Vous pouvez connaître votre URL en vous connectant sur l’interface my, et en cliquant sur   . L’URL HTTP/WebDAV apparaîtra en bas (voir fig. 3).

JPEG - 2.9 ko
fig. 1
configuration de Xmarks
JPEG - 6 ko
fig. 2
configuration de Xmarks

Une fois l’URL insérée, dans l’onglet status vous ajouterez votre username et votre mot de passe Gaspar. Vous pouvez maintenant commencer la synchronisation.

JPEG - 14.2 ko
fig. 3
URL HTTP/WebDAV dans l’interface my

Xmarks offre aussi la possibilité de synchroniser les mots de passe sur un serveur distant. Mais cela n’est pas recommandé.
Si vous ne souhaitez pas que Firefox mémorise votre mot de passe Gaspar, vous pouvez ne pas le stocker mais n’oubliez pas de décocher la case remember this password dans la fenêtre de la figure 4 sinon il sera tout de même stocké.
Xmarks permet de synchroniser (merge) ou de remplacer les bookmarks stockés. Vous pouvez aussi faire du upload et du download.

JPEG - 2.8 ko
fig. 4
authentification sur serveur my

Partie 2 : my.Thunderbird

Mais qu’est-ce que my a à voir avec un client mail ? La réponse est simple : à notre époque moderne, il est habituel d’utiliser le client mail comme calendrier (la raison m’échappe encore, mais soit). L’extension Lightning pour Thunderbird -version 3 ou supérieure- nous permet de bien intégrer un calendrier dans notre client mail - on va même être en mesure d’insérer en un clic des évènements dans notre calendrier lorsqu’on reçoit une invitation. On va donc dans notre cas intégrer les calendriers de my dans Thunderbird. Ceci a plusieurs avantages intrinsèques à la nature des calendriers my :

  • intégration des calendriers des groupes ;
  • si vous êtes en déplacement, vous pouvez accéder à vos calendriers (remplis depuis Thunderbird) depuis n’importe quel cybercafé avec l’interface my ;
  • Vous pouvez afficher une partie de vos calendriers ou vos disponibilités dans une page Web [2].

Cette procédure peut être également appliquée à Mozilla Sunbird.

Comment faire ?

Premièrement, il vous faut Thunderbird et l’extension Lightning. Une fois Lightning installé, en sélectionnant l’icône correspondante vous affichez l’onglet calendar. Ensuite, vous pouvez créer des nouveaux calendriers avec un clic droit (ou Control-Click sous Mac) dans la zone où sont énumérés les calendriers (fig. 6).

JPEG - 6.2 ko
fig. 5
installation de Lightning
JPEG - 3.3 ko
fig. 6
ajout d’un nouveau calendrier

Vous allez créer un calendrier réseau :

JPEG - 4.3 ko
fig. 7
choix du type de calendrier : réseau

Maintenant, vous pouvez indiquer soit votre calendrier privé my (voir fig. 8), soit un calendrier de groupe (voir fig. 9).

JPEG - 5.4 ko
fig. 8
calendrier personnel
JPEG - 4.9 ko
fig. 9
calendrier de groupe

Pour connaître le code du groupe, il suffit de regarder dans l’interface my, dans Views and calendars management. En cliquant sur éditer (  ), vous verrez le lien caldav à insérer dans Lightning.

JPEG - 6.3 ko
fig. 10
URL CalDAV dans my
JPEG - 9.9 ko
fig. 11
URL CalDAV dans my

Maintenant, il ne reste qu’à donner un nom à votre calendrier et entrer votre username et mot de passe GASPAR.

JPEG - 4.3 ko
fig. 12
étapes finales de la création d’un calendrier
JPEG - 6.5 ko
fig. 13
étapes finales de la création d’un calendrier

Vous pouvez à présent ajouter des évènements dans vos calendriers my depuis Thunderbird.



Glossaire

extension
le navigateur Firefox peut être personnalisé par des modules supplémentaires que l’utilisateur installe selon ses besoins. Il existe trois types de modules : • les extensions qui ajoutent des fonctionnalités ; c’est ce qui nous intéresse dans cet article. • les thèmes qui modifient l’apparence visuelle de Firefox • les plugins qui gèrent du contenu spécifique (exemple un plugin pour lire des fichiers QuickTime)


Les extensions de Firefox étant nombreuses, nous vous conseillons de n’installer que celles quui vous sont nécessaires. Les extensions peuvent parfois provoquer des problèmes de compatibilité entre elles ou de performance (les auteurs des extensions ne communiquent pas entre eux a priori, et certaines extensions qui par exemple analysent le contenu des pages web peuvent demander beaucoup de ressources). Il est conseillé d’installer uniquement des extensions cataloguées sur le site addons.mozilla.org. Thunderbird a aussi ses propres modules supplémentaires, dont Lightning. Deux séminaires sur les extensions Firefox ont déjà été organisés à l’EPFL, et dans un futur proche, on va avoir un séminaire supplémentaire sur les extensions Firefox et Thunderbird. Pour plus d’informations.

Nuages
l’expression dans les nuages fait référence au concept Informatique dans les nuages (cloud computing) ; dans ce modèle qui tend à se répandre, les services (de calcul ou de données) sont répartis sur le réseau Internet, l’utilisateur ne connait plus l’emplacement physique ni même parfois le propriétaire de l’ordinateur hébergeant le service.

[1] lire : WebDAV - la recherche, les droits d’accès et versioning par Predrag Viceic, FI 7/2008

[2] lire : Intégration des outils de my.epfl dans vos pages Web par Predrag Viceic, FI 9/2009



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.