FLASH INFORMATIQUE FI



tout publicplan.epfl.ch, version Web 2010


Une mise à jour bienvenue des plans de l’EPFL.



A welcome update of map.epfl.ch.


Pierre MELLIER


JPEG - 7.9 ko
coup d’oeil sur la nouvelle application plan.epfl.ch

Alors que Google surprenait le monde entier en annonçant en février 2005 la sortie de Google Maps, l’EPFL disposait déjà depuis l’été 2002 d’un outil de navigation Web lui permettant de visualiser les plans des bâtiments et des locaux, et permettant surtout aux usagers de chercher des locaux ou des personnes et de les localiser sur ces cartes. En septembre 2005, une refonte complète de l’outil permettait d’ajouter un calcul d’itinéraire pour faciliter les parcours dans les méandres des couloirs. En 2008, un relookage améliorait encore la qualité des cartes, mais les technologies utilisées commençaient sérieusement à vieillir face à l’évolution rapide du Web, et il fallait envisager une refonte radicale de l’outil pour tenir compte de nouveaux besoins.
Parmi ceux-ci, l’intégration de l’IMT de Neuchâtel  , et la nouvelle antenne de l’EPFL à Ras al-Khaimah   posait la question intéressante de l’intégration des plans de l’EPFL sur un fond de cartes bien plus large que les zones limitrophes de St-Sulpice et d’Ecublens. Nous avons choisi une intégration avec OpenStreetMap, un service de cartes couvrant le monde entier, libre de droits (carte coopérative libre), dont les modifications des données géographiques peuvent être réalisées par n’importe qui. Il a fallu au passage changer de système de projection des plans de l’EPFL pour les adapter à la projection de Mercator   utilisée par OpenStreetMap . D’autres remarques portaient sur la facilité d’agrandir la carte (pourquoi s’en priver quand on dispose d’un grand écran ?), ou sur la vitesse de rafraîchissement de la carte quand on se déplaçait d’un bâtiment à l’autre. Il a fallu pour cela changer les anciennes technologies utilisées sur le serveur de carte au profit de Mapfish, un framework moderne permettant de développer des applications Web pour le géospatial. Mapfish se base sur des technologies que les spécialistes GIS   connaissent bien, comme ExIS, OpenLayers, ou encore GeoExt. Mapfish est développée par la société Camptocamp, spécialisée entre autres dans le GIS. On retrouve d’ailleurs ces mêmes technologies derrière le site Web www.wanderland.ch de la fondation SuisseMobile, que les randonneurs ou autres cyclistes connaissent bien.
Finalement, une réflexion sur l’ergonomie de l’outil a été menée, ce qui a permis de simplifier l’interface utilisateur que nous espérons désormais plus proche de certains standards qui se sont imposés de facto comme Google Maps.
D’ici quelques semaines, deux importantes fonctionnalités seront encore ajoutées à cette nouvelle version (elles sont actuellement en phase de test), il s’agit d’un composant 3D qui permet de naviguer dans les extérieurs de l’EPFL, et surtout d’une version optimisée pour les smartphones.



Glossaire

GIS
(Geographical Information System) : système d’information géographique capable d’organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, ainsi que de produire des plans et des cartes.
IMT Neuchâtel
depuis janvier 2009, l’Institut de microtechnique de l’EPFL est réparti sur 2 sites : Lausanne et Neuchâtel.
Projection de Mercator
projection cylindrique du globe terrestre sur une carte plane ; Google Earth comme beaucoup d’autres systèmes cartographiques utilisent ce type de projection simple dans laquelle les méridiens et les parallèles sont des lignes droites équidistantes, avec des intersections à angle droit.
Ras al-Khaimah
l’EPFL a décidé en collaboration avec le gouvernement de Ras al-Khaimah la création d’un campus aux Emirats Arabes Unis qui devrait accueillir ses premiers étudiants en 2012.


Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.