FLASH INFORMATIQUE FI



tout public Mot-croisé : NAVIGATION


Un mot : navigation — trois regards : voyageur, rédacteur Web et illustrateur.



Jacques VIRCHAUX

Esteban ROSALES

Frédéric RAUSS



Naviguer ...c’est d’abord un peu rêver

En lâchant rapidement le XVe siècle de Christophe Colomb pour sauter en 1993, on commence à découvrir les premiers navigateurs de la toile au CERN qui permettent de commencer un rêve. Aujourd’hui, naviguer ne se résume pas à l’Internet mais aussi aux aides permettant le voyage, qu’il soit maritime, terrestre ou aérien. Cet autre aspect de la navigation a vécu aussi une très belle évolution avec le GPS qui devient opérationnel en 1995. Si cet instrument a d’abord été développé pour diriger des avions militaires, il sert aussi maintenant aux civils. Que ce soient les équipements les plus modernes avec une cartographie 3D donnant une vision de type jeu vidéo au pilote d’aéronef à l’instrument de marine donnant la vision des fonds marins, en passant par celui qui guide le marcheur ou cycliste, les plus répandus sont certainement ceux destinés à l’automobiliste.
Le GPS automobile a connu un développement rapide. N’est-il pas agréable de se sentir accompagné par une douce voix pour se rendre à destination, sans devoir se fâcher avec sa compagne qui n’arrive pas à lire la carte ? Voir comment se présente le carrefour ou la sortie d’autoroute alors qu’on a un gros camion devant soi apporte un facteur sécurité important, à condition de ne pas regarder que cet instrument ! Attention aussi à ne pas faire une confiance aveugle au GPS, instrument faillible, qui peut dérouter celui qui ne sait qu’y obéir sans aucun raisonnement. En effet, en cas de superpositions de routes (ponts, tunnels, etc.) le système n’est souvent pas conçu pour faire plus que du 2D. De plus, il est aussi susceptible de tomber en panne et, dans ce cas, il faudra revenir à la bonne vieille méthode traditionnelle des cartes en papier, comme au bon vieux temps. L’homme se doit de maîtriser la technique !
Actuellement la technologie GPS restant en mains étasuniennes, les Russes ont développé leur propre système GLONASS et le projet européen Galileo (sous contrôle civil, il faut le préciser) va démarrer cette année et sera opérationnel en 2014.

JV

Naviguer sur le Web

Le mot navigation est issu d’une racine indo-européenne *-naw- signifiant bateau. On dit communément qu’on navigue sur la toile, comme sur un élément fluide, ou du moins devrait-il l’être. Transformons notre souris en une petite coquille de noix, hissons la voile et voguons ou volons autour d’un mot qui résume à lui seul notre pratique quotidienne.
Il devient communément admis, avec Sénèque, qu’il n’y a pas de vent favorable pour qui n’a pas de port. Les sites commerciaux l’ont particulièrement bien compris. Là, les courants sont propices pour vous amener à dépenser un maximum d’argent dans les meilleures conditions possible. Une équipe de garde-côtes veille afin qu’en cas d’accident vos achats soient sauvegardés. Il est hors de question de vous laisser échouer sur le rivage sans avoir essayé de sauver la transaction. Mais ce ne sont pas les seuls qui ont pris conscience qu’il était dans leur intérêt qu’un site soit navigable. D’ailleurs, les surfeurs développent des attentes de plus en plus précises sur le confort de la navigation. Il devient difficile à un concepteur de sites de faire croire à des milliers voire des millions d’internautes qu’ils sont incohérents. Gageons qu’avec le temps, une bonne navigation deviendra la politesse la plus élémentaire du web, quel que soit le contenu proposé.
Aussi logique et technique que soit notre souris-navire ou souris-kayak ou souris long-courrier, l’embarcation se déplace en fonction de la compréhension que les navigateurs – l’humanoïde, pas le logiciel – ont des courants et des thermiques. L’art du web est un art de la simplicité et de la convivialité. Généralement, les manœuvres se doivent d’être à la portée de tous, accessibles au plus grand nombre. Les concepteurs de sites se doivent donc d’aiguiser leur nageoire mentale pour ne pas irriter des surfeurs volatils. Naviguer sur le web reste une activité humaine, profondément humaine, malgré toute la technologie sur laquelle repose le cyberespace. L’empathie est une qualité fondamentale : savoir se mettre à la place de l’internaute. C’est d’ailleurs un principe de communication de base : tout repose sur le destinataire. C’est parce qu’on aura déterminé clairement les routes à suivre et qu’on aura fait le point à chaque étape que notre visiteur ne perdra pas le nord, avec sa souris-boussole devenue folle.

FR



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.