FLASH INFORMATIQUE FI



public avertiSuperComputing - SC09


Un compte-rendu de la conférence SuperComputing 09 (SC09), rendez-vous international incontournable des principaux acteurs du domaine HPC.



A report from the SuperComputing 09 (SC09) international conference, a must attend conference where all the main actors of HPC meet.


Pascal JERMINI


Le mois de novembre est souvent synonyme de la conférence SuperComputing, du moins dans le milieu du HPC. Et novembre 2009 n’a pas été une exception : en effet du 14 au 20 novembre 2009 s’est déroulée la 21ème édition de la conférence SuperComputing, cette année à Portland, Oregon.
Cette conférence est le lieu de rendez-vous incontournable de tous les acteurs majeurs du domaine du supercomputing : que ce soit chercheurs, vendeurs, ou bien administrateurs systèmes, tout le monde y trouvera son compte parmi les centaines d’exposants, de présentations d’articles et de présentation de nouveaux produits.
Outre la partie publique de la conférence, il ne faut non plus pas oublier la partie un peu moins visible, c’est à dire les réunions privées avec les constructeurs, qui sont souvent la bonne occasion de se faire une idée de nouveautés qui se préparent et qui seront disponibles l’année suivante.
Cette année, un accent tout particulier a été mis sur le développement durable et sur l’aspect écologique du HPC, qui sont des thèmes qui prennent de plus en plus d’importance, pas seulement en HPC, mais de manière générale. D’ailleurs, une des keynotes fut présentée par l’ancien vice-président des Etats-Unis Al Gore, lequel est très impliqué dans les questions concernant le climat et les problèmes d’énergie.
Quelles sont les technologies actuellement en vogue ? On peut affirmer sans aucun doute que les systèmes basés sur les GPU  ont été les stars de cette année : au moins un quart des annonces gravitaient autour de cette technologie. Il y a d’un côté le matériel, avec en particulier le processeur Fermi de NVIDIA  (disponible en mars 2010) et de l’autre le logiciel avec des nouveaux compilateurs dédiés aux GPU, ainsi que des debuggeurs et des analyseurs de performances spécifiques à cette architecture.
Il est tout de même important de remarquer que même si on parle de plus en plus de clusters basés sur GPU, leur utilisation en production reste assez limitée, se cantonnant plus à de l’expérimental pour le moment. Cela risque de changer en 2010, avec l’arrivée de clusters de plus en plus puissants se basant sur une technologie hybride GPU/CPU traditionnels et l’arrivée à maturité des outils de développement.
Pour les interconnexions des nœuds de calcul, la technologie InfiniBand  marque de plus en plus son territoire, avec toujours plus de systèmes du TOP500  l’utilisant, au détriment des réseaux 10GBit Ethernet et de Myrinet. Les sociétés impliquées dans le développement de matériel InfiniBand ont en effet dévoilé des systèmes à 120Gbps (contre les 20 Gbps qui sont actuellement utilisés sur certaines machines du DIT), ainsi que des technologies qui permettent de déléguer certaines tâches de communications MPI  directement aux cartes InfiniBand, libérant de ce fait le processeur central qui aura plus de temps à disposition pour effectuer les tâches de calcul proprement dites.
Toutes ces données calculées doivent aussi être stockées, donc il est naturel que les vendeurs de systèmes de stockage soient aussi présents avec leurs nouvelles technologies. Ce qui émerge des discussions avec ces vendeurs c’est que le rapport performances/capacité est en chute (essentiellement au fil du temps les disques ont de plus en plus de capacité, sans pour autant augmenter de manière significative leurs performances). Pour inverser cette tendance, ou du moins réduire l’écart, les disques SSD  semblent une bonne solution, mais ils restent pour l’instant encore assez chers.
Les disques traditionnels restent toujours en tête en ce qui concerne le prix du GigaByte, en attendant que le prix des disques SSD diminue. Pour le moment on a plutôt des systèmes de stockage hybrides SSD/disques traditionnels, avec les SSD utilisés pour les méta-données.
Et la crise économique ? Le domaine du HPC semble avoir été épargné (du moins pour 2009), car SC09 a été de nouveau une année record concernant le nombre de participants et d’exposants, et l’enthousiasme était toujours très présent !
Qu’est-ce que l’avenir nous réserve ? Il ne serait pas étonnant de voir les architectures hybrides prendre de l’importance malgré leur complexité de programmation : en effet si la partie logicielle (compilateurs, librairies et autres outils de développement) était un peu faible jusqu’à présent, les vendeurs commencent à combler leur retard et à fournir des solutions viables pour un développement en production. On aura sûrement loisir de découvrir ces nouveautés lors de SuperComputing 2010, qui aura lieu en novembre (comme d’habitude !) à la Nouvelle Orléans.



Glossaire

disques SSD (Solid State Disk) :
disque n’utilisant pas de parties mécaniques pour le stockage des données (à l’opposé des disques durs traditionnels). Ces disques utilisent des semiconducteurs, similaires à ceux des clés USB pour le stockage. Il en résulte une vitesse accrue, mais aussi un prix plus élevé par GigaByte.
GPU (Graphics Processing Unit) :
il s’agit d’un processeur spécialisé, dédié aux calculs graphiques (en général en 3D), qui permet de décharger le processeur central de cette lourde tâche.
HPC (High Performance Computing ou en français Calcul à Haute Performance) :
Terme utilisé pour se démarquer de calculs faits sur des ordinateurs de bureau standard, et implique en général des clusters ou des super-ordinateurs.
Infiniband :
Technologie de communication point-à-point, utilisée principalement dans le domaine du calcul à haute performance, pour les échanges de données à haute vitesse et faible latence entre les noeuds de calcul.
MPI (Message Passing Interface) :
un protocole de communication utilisé pour programmer les communications entre les différents noeuds de calcul d’un cluster.
NVIDIA :
Société spécialisée dans le développement de processeurs graphiques (GPU).
TOP500 :
C’est la liste des 500 super-ordinateurs les plus puissants de la planète.


Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.