FLASH INFORMATIQUE FI

Numéro spécial HPC


Master en Science et Ingénierie Computationnelles




Assyr ABDULLE


De la modélisation à l’ingénierie par la simulation

Ces dernières années, l’EPFL a consolidé sa position dans les sciences computationnelles avec l’arrivée de plusieurs professeurs qui font des ressources HPC (High Performance Computing) leur outil de travail principal. En même temps, le CECAM (Centre Européen de Calcul Atomique et Moléculaire) s’est installé sur le campus et Blue Gene a été renouvelé grâce à CADMOS (Center for Advanced Modeling Science), né d’une nouvelle collaboration au sein de l’arc Lémanique.
Ce développement au niveau de la recherche et des infrastructures a été complété par la mise en place à l’EPFL, depuis cet automne, d’un Master en Science et Ingénierie Computationnelles. Un Mineur l’accompagne et est ouvert aux étudiants intéressés par cette branche mais qui ne désirent peut-être pas réorienter leurs études après le Bachelor.

Ce Master entend répondre aux défis futurs des sciences de l’ingénieur qui voient les composantes du monde HPC ainsi que la modélisation mathématique et la compréhension d’algorithmes de calculs avancés prendre une importance toujours plus grande. La maîtrise des outils computationnels, déjà très recherchée dans l’industrie, représente donc un atout indéniable pour le futur ingénieur.
Le Master se déroule sur deux ans et comprend des cours, des projets de semestre et de Master, ainsi qu’un stage en entreprise. Le curriculum académique se divise en cours de base et cours dédiés aux applications dans plusieurs disciplines des sciences et de l’ingénierie. Les cours de base (calculs scientifiques et méthodes numériques, architecture et programmation multiprocesseur, modélisation multi-échelles et multi-physique) donnent à l’étudiant des outils indispensables pour aborder les sciences de l’ingénieur sous l’angle computationnel. Les cours dédiés aux applications permettent à l’étudiant d’approfondir ses connaissances dans des domaines spécifiques de l’ingénierie.

La direction scientifique de ce master est assurée par un comité de pilotage composé par sept professeurs de notre école, dont la directrice du CECAM, et trois provenant des universités partenaires du CADMOS, c.-à-d. des universités de Genève et de Lausanne. Ces professeurs représentent plusieurs disciplines : de la mécanique des fluides, des solides, des matériaux et des machines hydrauliques, à la simulation atomique et moléculaire, en passant par les mathématiques et le calcul parallèle.

Un adjoint scientifique assiste les étudiants dans le choix des cours, des projets et dans la recherche d’un stage en entreprise.
Retrouvez le master sur cse.epfl.ch



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.