FLASH INFORMATIQUE FI

FI-spécial été 2009 - Mobil-IT


Internet des objets




Laurent KLING


Avec l’explosion des téléphones GSM, nous disposons enfin de la capacité de communiquer avec chacun. Certains regrettent déjà le temps du pli cacheté qui offrait à la plénitude de l’écrit une dimension supplémentaire, l’attente.Dans cette société de l’immédiat, il peut être tentant de rendre nos objets du quotidien intelligents. Par un surprenant raccourci, cette intelligence se réduit souvent à être connectée. Cette propriété nous est familière, qui n’a pas décroché son poste fixe pour appeler son téléphone portable avec l’espoir de retrouver celui-ci ?
Avec l’émergence d’IPv6, l’humanité va disposer d’un espace immatériel particulièrement vaste en passant d’un univers de 32 bits à 128 bits. Pour ceux pour qui cette différence semble minime, on saute de 4 milliards d’adresses IP (7.8 IP par km2 de la surface terrestre) à 667 132 000 milliards (6,67x1017) d’adresses IP par millimètre carré !
Dans ce futur proche, on peut imaginer une application avec une généralisation à très grande échelle du principe des tags RFID (Radio Frequency IDentification) où les objets interagissent avec les usagers sur une grande échelle. J’ai succombé à la tentation d’explorer ce nouveau chemin de traverse et je suis maintenant possesseur d’un Nabaztag:tag.

Nabaztag, anatomie d’un lapin

Un ovoïde blanc, garni d’oreilles directionnelles et avec comme seule connexion physique une alimentation électrique, c’est ainsi que se présente ce nouveau compagnon de jeu. Au déballage, on est surpris de l’absence de prise USB, comment communiquer avec son Lapin ?
Sans évoquer les esprits, c’est bien par l’éther que se cache le principe de communication, un Nabaztag génère son propre réseau WiFi. Connecté sur celui-ci depuis un ordinateur, on lui indique les coordonnées de son installation d’irradiation personnelle. Ensuite, muni de son identité électronique (son adresse MAC) on peut enregistrer son lapin sur le site de Violet. Nabaztag signifie Lapin en Arménien, le mien s’appelle Lapin blanc ou Tochkan dans la langue ouïgoure.

Dès que celui-ci est enregistré, on peut lui attacher des services Web. Par exemple, donner l’heure régulièrement ou lui demander son point de vue sur sa vie de Lapin. Pour interagir avec celui-ci, on dispose de quatre méthodes :

  • la position des oreilles,
  • un bouton sur le sommet de sa tête,
  • un micro dans son ventre (pour les possesseurs de la 2ème génération, le Nabaztag:tag).
  • un lecteur de tags RFID (également 2ème génération).
JPEG - 16.9 ko
Nabaztag tag ou Lapin en interaction


Le lapin possède lui-même trois méthodes pour communiquer son point de vue :

  • la position des oreilles,
  • trois zones de couleur sur son ventre et une sur son museau,
  • la capacité de s’exprimer par synthèse vocale.

Un lapin ouvert sur le monde

L’interaction avec un Nabaztag tag peut prendre des formes curieuses :

  • S’approcher de son ventre, appuyer sur le sommet de sa tête et dire Météo. Le lapin affiche le traitement de la demande par une chorégraphie lumineuse, puis prononce d’une voix suave et brève la météo du lendemain avec la température prévue.
  • Selon la même méthode, lui demander France Info et quasi immédiatement on écoute le flux en streaming de cette chaine de la bande FM qui distille continuellement des nouvelles.
  • Caresser ses oreilles en les bougeant pour observer un signe de contentement.

Si Nabaztag tag ne possède pas de caméra vidéo, il est par contre muni d’un capteur de tags RFID. Par exemple, quelques ouvrages intègrent un Ztamp:s (tag RFID préprogrammé). En passant le livre devant le museau de son Lapin, celui-ci commence à lire l’histoire. Une oreille permet d’avancer et la seconde permet de reculer dans le récit.

JPEG - 9.1 ko
Nabaztag tag en lecteur de conte

Être haruspice

Sans vouloir observer les tripes pour lire son destin, il est difficile de ne pas succomber à l’envie de connaître sa vie intérieure. Pour commencer, les oreilles vont résister à l’assaut des enfants, car elles sont amovibles et aimantées. Sur sa base, quatre vis avec une tête triangulaire attendent les outils propres aux modificateurs de consoles. Heureusement, je n’ai pas eu besoin de réaliser pratiquement cette dissection, car de nombreux sites proposent cette mise à nu : www.petertyser.com/2007/03/11/nabaztag-nabaztagtag-dissection/.

JPEG - 17 ko
lapin résistant et ses entrailles

En quelques mots, son architecture est construite autour d’un processeur 32 bits à 32 MHz reliés à un contrôleur USB 2.0 pour l’interface avec la carte WiFi. Pour gérer chaque oreille, un couple moteur - encodeur optique permet de déterminer la position et de pouvoir agir sur celle-ci.
Un circuit intégré est en charge du traitement de la voix (encodage et émission des signaux audio). Pour les effets lumineux, ce sont 4 triplets de 3 LED RGB, un cône concentre le flux sur la face intérieure du lapin. Pour indiquer son bon fonctionnement, un LED violet est présent dans son pied. Le capteur de tags RFID emploie pour sa part un bus I2C bien connu des amateurs de robotique. Le protocole RFID ISO14443-B est le même que celui utilisé par les cartes de transport, votre passeport électronique ou les contrôles d’accès MIFARE qui ont été récemment craqués.

Nabaztag, un lapin toujours connecté

Malgré son processeur relativement puissant, Nabaztag est un lapin sous le contrôle de ses créateurs.
Dès qu’il est connecté sur Internet, il essaye de joindre le clapier originel de Nabaztag.com. Dans la version originale, Nabaztag utilisait une connexion HTTP (du même type qu’un serveur Web). Maintenant avec la version 2, le protocole de messagerie instantané XMPP Jabber est employé. Cette modification permet aux serveurs hôtes de mieux résister à la montée en charge de la progéniture. HTTP est encore utilisé pour télécharger le noyau de l’appareil sous la forme d’un byte-code. Ainsi, un simple redémarrage du Lapin peut entraîner sa mise à jour. Une fois la connexion XMPP établie, le lapin est prêt à obéir aux ordres qu’il reçoit. Les commandes proviennent des serveurs de Violet, il peut par exemple démarrer la lecture en streaming d’un flux audio. Quand le Lapin est en mode d’attente, il ping le serveur à un intervalle régulier (10 secondes) pour maintenir sa présence dans un monde interconnecté.

Un lapin évolutif

Naturellement dès la satisfaction de l’achat passé, la première question qui vient à l’entourage est de proposer une ce que le lapin peut faire de nouveau.

JPEG - 12.2 ko
schéma du lapin Violet© chez FCC


Après avoir épuisé rapidement les fonctions de base disponibles sur le site internet de Violet, il existe heureusement une API ouverte : doc.nabaztag.com/api/home.html.
Celui-ci utilise le numéro de série (l’adresse MAC) et un jeton spécifique. Muni de ces 2 éléments vous pouvez agir directement sur votre Lapin préféré. Si vous êtes propriétaire d’un iPhone : iNabz vous permet de le diriger au doigt et à l’oeil par une application Web.

JPEG - 6 ko
lapin + iPhone = iNabz


Quand vous utilisez un livre interactif, celui-ci par l’intermédiaire de son tag RFID (le Ztamp:s) s’enregistre automatiquement. Le Ztamp:s est lui-même un objet virtuel, il est aisé de lui greffer des actions.

JPEG - 13.5 ko
Ztamp:s, le timbre RFID

Par exemple la lecture du Chat Botté indique depuis combien de temps ce livre n’a pas été écouté. Ou le livre La belle lisse poire du prince de Motordu permet au lapin de soliloquer sur son existence, parfait pour le Speakers’ corner de Hyde Park.

Un lapin artiste

Dans une interprétation d’un monde entièrement robotisé, deux artistes français Antoine Schmitt et Jean-Jacques Birgé ont composé Nabaz’mob, un opéra sans fil composé de 100 lapins Nabaztag :
La trame de ce spectacle est la même partition jouée par l’ensemble des lapins avec un intervalle aléatoire de 0 à 10 secondes.

JPEG - 15.7 ko
nabazmob.free.fr/

Conclusion

Si on quitte les rivages ludiques, l’apparition de ce type de technologie doit nous alerter sur la disparition de notre vie privée. Déjà les téléphones portables ou simplement les messageries immédiates représentent une chaîne entre l’individu et son cercle de relations. Chacun de nous a été énervé quand une connaissance a éteint son Natel, nous privant ainsi de la possibilité de l’atteindre à notre bon plaisir.
Cette dépendance a la possibilité, voire la réalité d’une connexion immédiate entre individus nous pousse certainement à envisager une fausse communauté de pensée alors qu’elle ne représente que l’absence de structure familiale pérenne intégrant l’ensemble des générations.

Malgré la date de sa création, et au risque de me répéter, j’aimerais proposer à chacun la lecture d’un livre culte, Shockwave Ridder, Sur l’onde de choc de John Brunner Robert Laffont (février 1977).

- First, the foot race ; then, the arm race ; then, the brain race, and, finally, the human race.

JPEG - 5.1 ko

Son analyse prophétique d’un futur interconnecté et ses conséquences sur notre civilisation sont toujours plus d’actualité.



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.