FLASH INFORMATIQUE FI



Vos favoris partout avec vous




Bob de Graffenried


Entre nous, fervents utilisateurs d’Internet sur plusieurs ordinateurs, qui n’a jamais été confronté au problème des favoris introuvables ?

Entre nous, fervents utilisateurs d’Internet sur plusieurs ordinateurs, qui n’a jamais été confronté au problème des favoris introuvables  ?
Avec Xmarks), le problème est résolu. Désormais, vous retrouverez tous vos favoris, quelque soit l’ordinateur que vous utilisez, à condition que le plugin soit installé. Existant à la base uniquement pour Firefox (d’où son premier nom, Foxmarks), il est à présent possible de l’utiliser aussi avec Internet Explorer et Safari. Le principe est simple : il suffit de créer un compte lors de l’installation, puis la synchronisation des favoris se fait via un serveur distant (celui de Foxmarks).
Il est aussi possible d’utiliser son propre serveur, auquel cas il faudra indiquer son adresse dans le menu des options. Celui-ci permet d’ailleurs d’activer la mémorisation du mot de passe ou encore la synchronisation automatique à la fermeture du browser, très pratique. Un double-clic sur l’icône située en bas à droite permet une synchronisation manuelle et l’accès aux options. Une étoile apparaît à côté de celle-ci lorsqu’un nouveau signet a été ajouté depuis la dernière synchronisation.
Et si par malheur vous ajoutez de nouveaux favoris sur le poste B avant d’avoir synchronisé celui-ci avec le serveur qui contient les nouveaux favoris du poste A  ? Aucun problème : lors de la prochaine synchronisation, vous hériterez tout de même des favoris de A tout en ayant sauvegardé les nouveaux de B sur le serveur, etc.
Comme fonctionnalités optionnelles, on peut citer le fait de pouvoir synchroniser également les mots de passe entrés sur le Web (cryptés sur le serveur grâce à un code PIN que vous choisissez) ainsi que la suggestion de tag lorsque vous créez un favori, en fonction des noms donnés pour ce site par les précédents utilisateurs l’ayant enregistré.
Pour l’installation, rendez-vous sur www.foxmarks.com (Firefox, Internet Explorer, Safari) ou directement sur la nouvelle version renommée Xmarks mais qui ne fonctionne pour l’instant qu’avec Firefox : www.xmarks.com Bien sûr, la version pour Firefox fonctionne aussi bien sous Linux que sous Windows.
Désormais, il n’y a donc plus aucune raison de ne plus retrouver « ce fameux lien que j’avais enregistré sur mon autre ordinateur ».

Il est aussi possible d’utiliser son propre serveur, auquel cas il faudra indiquer son adresse dans le menu des options. Celui-ci permet d’ailleurs d’activer la mémorisation du mot de passe ou encore la synchronisation automatique à la fermeture du browser, très pratique. Un double-clic sur l’icône située en bas à droite permet une synchronisation manuelle et l’accès aux options. Une étoile apparaît à côté de celui-ci lorsqu’un nouveau signet a été ajouté depuis la dernière synchronisation.

Et si par malheur vous ajoutez de nouveaux favoris sur le poste B avant d’avoir synchronisé celui-ci avec le serveur qui contient les nouveaux favoris du poste A ? Aucun problème : lors de la prochaine synchronisation, vous hériterez tout de même des favoris de A tout en ayant sauvegardé les nouveaux de B sur le serveur, etc.

Comme fonctionnalités optionnelles, on peut citer le fait de pouvoir synchroniser également les mots de passe entrés sur le web (cryptés sur le serveur grâce à un code PIN que vous choisissez) ainsi que la suggestion de tag lorsque vous créez un favori, en fonction des noms donnés pour ce site par les précédents utilisateurs l’ayant enregistré.

Pour l’installation, rendez-vous sur www.foxmarks.com (Firefox, Internet Explorer, Safari) ou directement sur la nouvelle version renommée Xmarks mais qui ne fonctionne pour l’instant qu’avec Firefox : www.xmarks.com Bien sûr, la version pour Firefox fonctionne aussi bien sous Linux que sous Windows.

Désormais, il n’y a donc plus aucune raison de ne plus retrouver « ce fameux lien que j’avais enregistré sur mon autre ordinateur ».



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.