FLASH INFORMATIQUE FI



Départ d’un homme réseau




Jacqueline DOUSSON


JPEG - 16.8 ko
Photo prise le 29 avril 2005 lors du repas qui suivait l’« hommage à un grand ami à un esprit lumineux » qui lui avait été rendu à l’EPFL

René Berger qui vient de nous quitter est un des rares intellectuels qui considérait la technique et s’en nourrissait ; il est toujours resté à l’affût des nouvelles technologies, et surtout des changements qu’elles provoquent dans nos comportements individuels et collectifs. Depuis plus de vingt ans, il traque et interroge les scientifiques et informaticiens de l’EPFL, car avant beaucoup d’autres, il a compris que l’informatique, puis Internet, puis le Web allaient transformer le monde du XXIème siècle. L’EPFL et René Berger, c’est une longue histoire d’échanges et d’enrichissements mutuels ; l’École a d’ailleurs voulu marquer ce lien en lui décernant le titre de Docteur honoris causa en 1999, « en hommage au philosophe, au pionnier, à l’universitaire, au plein sens du terme, qui nous montre constamment les futurs possibles et les responsabilités qu’ils impliquent pour l’ingénieur, l’artiste ou le politique » .
Dès 1984, il suivait les cours postgrade d’informatique technique, organisés par le professeur Giovanni Coray, pour apprécier ce que l’intelligence artificielle peut nous enseigner sur l’apprentissage et sur l’imitation du comportement humain. Fidèle adepte des ordinateurs Apple Macintosh, il fut auditeur assidu des premiers PolyMac, observateur attentif de ces nouveaux outils.
Puis, le Web arriva ; cela nous semble une évidence aujourd’hui, mais il faut l’avoir vu dès 1994, annoncer que le Web allait tout bouleverser à un public qui l’écoutait poliment, respectueux de ses cheveux blancs, mais au fond amusé par tant de naïveté et pour qui l’informatique se réduisait (au mieux !) au mail de leur secrétaire, pour apprécier à quel point René Berger était un défricheur et un visionnaire. Le Web, il s’en est emparé comme peu l’ont fait, en initiant le site : À la rencontre des Trésors d’Art du Monde, en souvenir de son fils Jacques-Edouard, puis le site Observatoire Pilote qui rassemble ses cyber-carnets (le dernier date du 15 janvier 2009). René citait parfois Rimbaud : Il faut être voyant ! et lui l’a été toute sa vie, curieux et gourmand d’actualités, que ce soit la découverte d’une nouvelle planète ou l’utilisation de Faceboook dans la campagne d’Obama.
L’EPFL perd avec lui un regard toujours plus nécessaire sur les techniques, leur usage et leur devenir.
L’article Vers une informatique axiologique de René Berger, que nous avons choisi de reproduire, est le résumé d’une conférence qu’il a donnée dans le cadre des cours postgrades d’informatique technique, c’est sa première contribution au Flash informatique qui venait de naître ; elle fut suivie par beaucoup d’autres ; avec René, le journal perd un lecteur attentif, peu avare en compliments sur le travail accompli, en encouragements et en suggestions pour l’avenir.
Laissons à Madeleine Gobeil et Edgar Morin, les mots de la fin avec cet extrait d’un article paru dans Le Monde daté du 11 février 2009 : « Jusqu’à sa mort, René Berger s’est employé à déceler les indices susceptibles d’inventer l’avenir. Il appelait de ses voeux un changement radical, qui ferait de l’homme une espèce fondamentalement modifiée, un homme réseau, non plus un homme seul dans l’habitude des structures familiales et nationales, mais un homme intégré dans les réseaux et que les réseaux intègrent. »



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.