FLASH INFORMATIQUE FI



Premières applications scientifiques portées sur le iPhone




François ROULET


Depuis l’annonce officielle de la commercialisation du iPhone en Suisse, le 11 juillet 2008, précédée par la publication du kit de développement SDK le 6 mars dernier, la diffusion de ce PDA a connu une progression fulgurante, épaulée par une pléthore d’applications proposées sur le site iTunes.
En effet, le iPhone se vend plutôt bien, avec 6.9 millions d’appareils écoulés durant le troisième trimestre 2008 (contre 6.1 millions de RIM BlackBerry), dégageant un profit d’environ un milliard de dollars à lui seul, propulsant Apple au troisième rang mondial des fabricants de téléphones en termes de chiffre d’affaires.

Palmarès mondial en chiffre d’affaires

1 Nokia (12,7 M$)
2 Samsung (5,9 M$)
3 Apple (4,6 M$)

Pour une firme dont l’entrée sur le marché du téléphone portable n’a débuté qu’en juin 2007, on ne peut que saluer l’extraordinaire exploit.
Le miracle du baladeur iPod survenu en octobre 2001 se renouvelle, puisque là aussi, Apple entrait sur un marché qui lui était étranger.
S’il fallait isoler une caractéristique exceptionnelle, qui indubitablement, démarque ce PDA de tous ses concurrents, alors ce serait certainement l’absence de stylet, rendue possible par son écran tactile rigide à détection capacitive multipoints, remplaçant avantageusement les anciens écrans résistifs à surface déformable.
À cela s’ajoute une interface utilisateur inédite, dont l’intuitivité est actuellement sans égal. Elle inspire les développeurs qui à leur tour innovent, par la manière d’interfacer leurs applications. Cette aisance est prouvée par le fait que les sites Web visités par des PDA le sont à 80% par des iPhone, dont le navigateur intégré Safari offre des facilités de zoom et de panoramique inégalées à ce jour.
Alors que les premières applications publiées étaient essentiellement de petits utilitaires et des Widgets, interfaces simplifiées sur des pages Web d’information, telles que la météo ou les cours de la bourse, nous voyons désormais apparaître de véritables applications, infiniment plus évoluées.
Pour citer quelques applications scientifiques, mentionnons :

GIF - 11 ko

À l’origine, les applications susmentionnées n’étaient pas destinées à un écran de 480x320 pixels, mais une fois de plus, l’interface de l’iPhone gomme cette barrière.
Un exemple remarquable : Google Earth s’appuie sur l’inclinomètre de l’iPhone pour contrôler la vision azimutale, et la rotation à 2 doigts pour contrôler le cap.
L’utilisation en devient parfaitement intuitive, même plus que la version pour PC.

Sysquake

Initialement portée sur PalmOS, l’application LME (Lightweight Math Engine), le moteur de calcul de Sysquake, est quasiment compatible avec les scripts MATLAB (voir FI2/05 et FI10/07.
Désormais, nous rêvons déjà de retrouver Sysquake en version intégrale sur iPhone, bénéficiant ainsi de la légendaire interactivité de ce PDA révolutionnaire.

Prototype Sysquake


GIF - 9.8 ko
Synthèse d’un filtre de Chebyshev analogique et son équivalent numérique. Les 2 quadrants de gauche permettent d’ajuster tactilement le gabarit du filtre, avec sa fréquence de coupure et l’amplitude des ondulations

Conclusion

Ces premières applications scientifiques laissent augurer de l’avenir du iPhone, et nous nous réjouissons d’en découvrir les futures.



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.