FLASH INFORMATIQUE FI

FI-spécial été 2008 - Pérenne-IT


Le développement informatique au service du développement durable




Mark HALTMEIER


Si, dans le monde informatique, on utilise couramment le terme de développement, c’est en général pour parler de programmation... Ce, indépendamment du type de langage utilisé, du choix des outils (propriétaires ou non) et de la finalité du système élaboré.
Et si ce développement se mettait au service du développement durable ? Quelles formes pourrait-il prendre ? C’est une des questions qui se sont posées à nous au moment de la création de notre société Ecodev.
Avant de présenter trois projets emblématiques, précisons que le développement durable, au-delà d’un concept devenu à la mode, constitue pour les collaborateurs d’Ecodev une façon d’être et de fonctionner qui imprègne jusqu’aux petits gestes du quotidien. Cumulés, ces actes, à la portée de tout un chacun, peuvent faire la différence entre un développement durable et un qui ne l’est pas. Pour en savoir plus : www.ecodev.ch/dd.

Le choix des outils informatiques

Contrairement à ce que l’on serait tenté de penser, le choix de l’outil n’est pas anodin, que ce soit au niveau matériel ou logiciel.

Le matériel : pas aussi inerte que ça !

Comme l’a bien montré la campagne High Tech - No Rights ?, les ordinateurs que nous utilisons ont des impacts non seulement environnementaux, mais aussi humains et éthiques, depuis leur assemblage jusqu’à leur élimination. S’engager pour que des changements s’opèrent dans ce secteur est une nécessité.
Sur le plan énergétique, afin de réduire notre consommation, nous avons opté, chez Ecodev, pour un serveur de développement particulièrement économe (20W) et partageons photocopieuse, scanner et système de sauvegarde avec trois raisons sociales qui occupent les mêmes locaux que nous. D’autre part, pour couvrir les besoins en électricité de nos postes de travail par des énergies renouvelables, nous avons fait l’achat de vignettes solaires.

Le logiciel : quelle logic ?

Nous privilégions les solutions Open Source, répandues et basées sur des standards, pour des raisons à la fois éthiques, techniques et économiques.
Sur le plan éthique, nous les choisissons parce que nous croyons qu’un accès libre et un partage du savoir est à la base du développement et du progrès. Pour étayer la réflexion à ce propos, nous recommandons le site www.livretdulibre.org.
Au niveau technique, la disponibilité du code source permet de le corriger, améliorant ainsi la fiabilité et la sécurité des solutions, souvent avec une plus grande réactivité que les éditeurs de logiciels propriétaires. Nous voulons par ailleurs éviter à nos clients d’être captifs de systèmes propriétaires et leur laisser le loisir de changer de prestataires de services en toute liberté. Notre objectif consiste également à développer des solutions multi-plateformes afin de donner à l’utilisateur la possibilité de déployer son produit sur le système d’exploitation (OS) de son choix.
Sur le plan économique, l’utilisation de produits Open Source permet de limiter les frais de licence et d’investir une partie de l’argent économisé dans des développements pour améliorer ces logiciels libres. Ces investissements renforcent le tissu économique de la région en donnant du travail à des sociétés de services locales. Le savoir-faire que ces dernières acquièrent est une richesse qui peut bénéficier à de nombreux autres acteurs économiques proches. On favorise ainsi une répartition plus équitable des richesses.
À ces critères économiques, éthiques et techniques s’ajoute une composante humaine, à savoir que dans ce modèle communautaire de développement, la relation entre l’utilisateur et le développeur ne s’apparente pas à une relation de client à fournisseur, mais de personne à personne, privilégiant l’entraide. Nous l’expérimentons avec bonheur quotidiennement.

Le choix du mode de travail

Télétravail et flexibilité des horaires, permettant à chaque collaborateur de notre société d’adapter son rythme à ses contraintes (vie de famille, rythme biologique, etc.), sont deux mesures internes relevant de que l’on peut qualifier de solidarité sociale.
Au niveau externe, nous développons gratuitement, ou à des tarifs préférentiels, des solutions pour des ONG et associations à buts non lucratifs et aux ressources limitées, et sensibilisons nos clients à l’utilisation, entre autres, de papier FSC pour la publication de leurs bulletins/flyers, etc.

Le choix des produits développés

L’accent que nous mettons sur le développement de solutions favorisant la promotion d’un développement durable résulte de la conviction que seule une économie écologiquement et socialement responsable est viable, et du désir de léguer aux générations futures une planète aussi préservée que possible.
A titre d’exemples, voici trois produits que nous avons élaborés dans ce souci.

  1. Développement durable et habitat.
    Ce site, créé en 2004, est une sorte de guide pratique qui fournit aux habitants du quartier Ecoparc (Neuchâtel) diverses ressources pour gérer de façon optimale leur environnement dans une perspective de développement durable.

  2. Développement durable au sein des entreprises.
    Ce projet, débuté en 2004, consiste en la création d’une application Web sécurisée multilingue permettant aux entreprises de s’autoévaluer à l’aide de check-lists dans les domaines de l’environnement, de la santé, du social, etc. Ce système offre en outre un ensemble d’outils et de ressources qui aident les utilisateurs à améliorer leur fonctionnement interne, notamment en vue d’une certification.

  3. Développement durable et mobilité.
    Le mandat a consisté en la création d’un CMS (système de gestion de contenu) permettant au groupe-conseil Rue de l’Avenir de se présenter et de fournir un ensemble d’informations et de ressources relatives à la mobilité douce, à la sécurité des déplacements et à l’urbanisme de sécurité.

Bilan des choix opérés

Un développement qui se veut durable n’est concevable que comme un tout ; il relève d’une démarche englobant le passé, le présent et l’avenir, l’ici et le là-bas dans un souci de respect d’autrui et de soi-même. Ce chemin de pratique de la théorie du développement durable pour que la théorie soit pratique est, pour le moment, fructueux. Il nous construit et fait écho aux paroles de Gandhi : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ».



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.