FLASH INFORMATIQUE FI



Recâblage du réseau EPNET




Paul-André RUMLEY


Introduction

L’infrastructure du réseau EPNET de l’EPFL ne permet pas d’offrir une connexion à 1 Gbps dans n’importe quel local de l’école. Il n’y a que 25% des câbles installés qui supportent cette vitesse. Il faut se souvenir que la mise en place du câblage systématique a débuté en 1992, et que la qualité des câbles à disposition à cette époque correspondait au niveau de la catégorie 5, insuffisante pour transporter de l’Ethernet à 1 Gbps.
La demande des utilisateurs pour de telles connexions augmentant régulièrement, nous avons présenté un premier rapport en juillet 2003 expliquant la nécessité de planifier un nouveau câblage pour les bâtiments les plus anciens. Ce rapport donnait entre autres un certain nombre d’indicateurs :

  • tous les PC récents sont équipés d’origine avec une connexion acceptant le Gigabit Ethernet ;
  • le prix par port à 1 Gbps des switches du réseau EPNET est de moins de 15% supérieur au prix d’un port à 100 Mbps. Cette différence va encore diminuer, et à moyen terme les ports 100 Mbps ne seront plus disponibles ;
  • l’ETHZ va prochainement remplacer toutes les cartes d’interface de leurs switches par des cartes permettant d’atteindre 1 Gbps, le câblage systématique de l’ETHZ ayant commencé plus tard, il est déjà de qualité suffisante.

Etat actuel

  • Le réseau EPNET comporte environ 20’000 câbles, parmi lesquels seuls 5’000 sont de qualité suffisante pour offrir du Gigabit Ethernet.
  • Le passage à 1 Gbps sur les câbles existants diminue de moitié le nombre de connexions disponibles, le Gbps nécessitant 4 paires torsadées alors que 2 paires suffisent pour le 100 Mbps.
  • Les nouveaux bâtiments (BC et extension AI) sont déjà équipés d’un câblage de qualité suffisante pour transporter du gigabit ; ils sont même, dans le cas de l’AI extension, prêts à supporter le 10 Gigabit, sous réserve des connecteurs d’extrémités.

Incertitudes

  • Quel sera le poste de travail du futur  ? Un PC puissant avec une quantité impressionnante de disques ou un terminal genre Thin-client  ? Dans le premier cas, les problèmes de backup imposeront une connexion gigabit, au minimum.
  • L’évolution du wireless est difficile à prévoir. Il paraît peu probable que cette technologie remplace complètement les réseaux filaires, mais elle pourrait satisfaire davantage d’utilisateurs qu’aujourd’hui. Cependant, même dans ce cas, la connexion au réseau filaire des points d’accès wireless sera du Gigabit Ethernet ou plus. La tendance actuelle va vers une multiplication de ces points d’accès, jusqu’à en installer un par module de 3,6 m.
  • Le passage éventuel à de la téléphonie sur IP influencera fortement la structure du câblage à installer, en particulier pour les plus anciens bâtiments, dans lesquels le téléphone actuel ne passe pas par le câblage universel, mais par un câblage qui lui est propre. Il s’agirait donc d’amener un plus grand nombre de câbles dans ces bâtiments.

Réalisation

La décision a été prise par la Direction de l’EPFL en septembre 2006 de procéder par étapes à la réalisation de ce projet, et a chargé la DII de son exécution. Les premiers bâtiments choisis sont les bâtiments IN, qui sont les plus anciens à avoir été équipés d’un câblage systématique à paires torsadées. Comme il n’était pas imaginable de vider un bâtiment pour procéder à la mise à niveau de son câblage, nous avons choisi le scénario suivant :

  • l’installation de 2 à 3 câbles de haute performance par local ;
  • le passage des équipements nécessitant une connexion à haute performance sur le nouveau réseau ;
  • plus tard, si la nécessité se fait sentir, le remplacement de l’ancien câblage.

Les travaux préparatoires ont eu lieu en 2007 (repérage, visite des locaux, etc), et les travaux proprement dits devraient débuter en février 2008, pour se terminer en juin 2008. Nous profitons de cet article pour demander aux utilisateurs des bâtiments IN de réserver bon accueil aux électriciens qui travailleront dans ces locaux. Des perturbations sont inévitables, même si tout sera mis en oeuvre pour minimiser ces dernières.

La suite ?

Les autres bâtiments de l’EPFL devraient également bénéficier d’un tel câblage, en fonction des moyens financiers disponibles.



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.