FLASH INFORMATIQUE FI



Windows sur un Mac à l’EPFL, oui, mais...




Krassimir TODOROV


Depuis le passage de la plate-forme Apple sur les processeurs Intel, ces machines sont devenues les postes de rêve de beaucoup de personnes. On peut y faire cohabiter Windows avec ses applications en plus du monde magique Mac OS X. Que demander de mieux alors ?

Oui, mais c’est sans tenir compte du côté légal

En effet, dans ce cas sur la machine vous devez avoir installé une version légale de Windows. Et c’est là où les choses deviennent plus compliquées.
La raison en est les conditions d’utilisation établies par Microsoft. En deux mots, Mac OS X est considéré par ce dernier comme éligible pour une mise à jour. Mais que signifie cette phrase ?
La partie importante est la notion de mise à jour. Lors d’une mise à jour, l’ancienne version du logiciel est définitivement remplacée par la nouvelle. Et c’est bien ce qu’entend Microsoft dans ce cas concret : invalider de son point de vue légalement la licence Mac OS existante !

Que devez-vous faire dans ce cas ?

Dans le cadre des postes appartenant à l’EPFL, la situation est assez simple. Notre contrat Campus avec Microsoft nous donne le droit de faire des mises-à-jour de Windows sur tout poste de l’EPFL, à condition d’avoir acquis une fois pour toutes une licence normale pour cette machine. C’est normalement le cas pour les achats PC faits chez nos fournisseurs habituels, l’étiquette collée dessus faisant foi. C’est donc aussi le cas pour les machines Apple. Vous pouvez sans autre y installer Windows. Mais attention : vis-à-vis des conditions Microsoft, votre Mac OS devient dès lors invalide ! Cela implique l’achat d’une seconde licence de système d’exploitation. Et ceci, dans le cas d’une utilisation aussi bien concurrente dans une machine virtuelle (souvent payée en plus), que alternée avec BootCamp.
Si vous voulez continuer à utiliser votre ancien Mac OS, il ne faut pas prendre la licence Windows habituelle sur Distrilog, mais plutôt celle se trouvant dans le chemin Plate-forme -> Mac OS X Intel -> Système. Cela nous permettra de décompter à la fois la licence Mac OS X et la licence Windows. Ce n’est que dans ce cas que vous serez légalement en règle. Cela n’est bien entendu valable que pour les machines achetées par et pour l’EPFL.
Encore un point important : le remplacement de votre ancien PC par un nouveau Mac ne vous laisse pas en héritage la version de Windows pour la transférer sur le Mac. La raison est qu’en général, vous avez un Windows OEM, installé et livré par le constructeur, moins cher que dans le commerce. Ce dernier par conséquent est contractuellement lié à la machine, donc intransmissible.
Le contrat Campus étant basé sur le nombre de collaborateurs de l’EPFL, tout ce qui est dit plus haut est aussi valable pour les postes privés Apple des collaborateurs, à condition qu’ils acquièrent à leurs frais la licence du système d’exploitation supplémentaire.

Et qu’en est-il des postes Mac OS des étudiants, portables Poseidon ou autres ?

Les étudiants ne pouvant pas être inclus dans notre contrat Campus Microsoft, ils ont deux possibilités pour avoir les deux systèmes d’exploitation : soit acheter dans un magasin la licence Windows complète, soit acheter seulement la mise à jour Windows plus une seconde licence Mac OS, le tout à leur frais.

Après tout cela, la question à se poser est évidente : les machines Apple sont géniales, mais les utiliser avec Windows a un coût. Alors avez-vous vraiment fait le bon choix ?



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.