FLASH INFORMATIQUE FI



VoIP@home, un exemple pratique




Jacques VIRCHAUX


Oui, cela devient une réalité pour qui désire s’affranchir totalement du dernier lien à la patte chez Swisscom Fixnet ! Evidemment il est toujours obligatoire d’avoir un autre lien physique qui, actuellement, reste un opérateur-câble (téléréseau). Comme d’autres articles publiés en son temps, il s’agit avant tout d’une expérience très pragmatique, testée dans des conditions réelles.
Le point de départ : trouver une solution pour une personne qui n’a pas de numéro de téléphone fixe et qui accède à Internet via son opérateur de téléréseau. Le coût de l’abonnement Internet étant à peine supérieur au prix d’un raccordement fixe pour le téléphone, il devient tentant de tester une solution économique (mais pas celle du fournisseur téléréseau !). La technologie basée sur SIP étant en train de se déployer, on commence à voir toute une gamme d’équipements dans la vitrine des fournisseurs.

Le matériel

Matériellement le choix s’est porté sur une boîte ATA (Analog Telephone Adapter) VP-156 de Planet, le but étant de connecter l’ancien appareil téléphonique au réseau IP et de s’affranchir de l’ordinateur comme intermédiaire. Le choix s’est fait totalement au hasard car cet adaptateur était en action à Fr. 79.90 (http://www.planet.com.tw/news/productnews/VIP-156.htm), tous les autres étant au-dessus de Fr. 100.- à ce moment (hormis des propositions d’opérateurs avec un contrat mensuel payant). Attention à la connexion téléphonique RJ-11 qui est standard (pas à la norme suisse). Un adaptateur Reichle / RJ ?11 (qu’on trouve facilement chez un opérateur-câble) permettra de ne pas modifier le câble original du téléphone (1a-1b de la prise Reichle T+T83 vont sur 2-3 au centre de la RJ-11).
Le petit fascicule de démarrage répertorie les commandes qu’on peut passer avec le téléphone. Cela est important pour configurer l’adaptateur en mode DHCP (#111#), facilement utilisable une fois connecté avec le câble sur un routeur (en l’occurrence un US-Robotics 805461, également bon marché). Tout aussi important, la commande pour interroger l’ATA sur l’adresse IP obtenue (#120# avec la réponse dans un anglais aux yeux bridés et zéros non significatifs inclus !). Ensuite, il est facile de se connecter avec un navigateur sur la boîte via le réseau pour continuer avec un meilleur confort.
La documentation fournie sur le CD n’est guère plus explicite que le menu des pages affichées ! Mais en se reportant à des informations fournies par des opérateurs VoIP, on arrive à s’en sortir plus facilement. Généralement il faut au minimum indiquer le nom du serveur du fournisseur (il y a intérêt à ce que le routeur soit bien configuré pour permettre la résolution des noms IP), le username (généralement le numéro de téléphone attribué) et le mot de passe.

L’opérateur

Le choix d’un opérateur VoIP avec le standard SIP n’est pas facile. La volonté de rester en proximité (Suisse ou Europe) pour s’éviter de longs trajets sur le réseau ou encore le for juridique limitent déjà l’offre. Pas facile de trouver un site de comparaison vraiment efficace vu le vaste éventail des offres des opérateurs. Certains ont des offres avec même des appels gratuits mais qui pourraient bien ne pas perdurer.
Si l’opérateur ne perçoit pas de taxe d’établissement de la communication, il faut généralement payer une taxe mensuelle. Les appels d’urgence (117, 118, ...) ne font pas partie d’une offre de base gratuite. Le choix d’un préfixe national (021, par exemple) n’est pas toujours offert, bien qu’il perde de son importance actuellement. Si l’attribution d’un numéro est gratuite, la durée peut être souvent limitée par une non-utilisation d’appels payants. Le portage de son numéro actuel fait aussi l’objet d’une redevance (transfert et taxe mensuelle).
Pour une solution économique, il faut tenir compte des usages qu’on fait de son téléphone et surtout arriver à déchiffrer très exactement les différentes offres proposées. Si les solutions de bases sont à prépaiement, c’est pour éviter des frais administratifs. La carte de crédit devient un sésame presque inévitable sauf rares exceptions... mais fort heureusement on peut actuellement en obtenir sans aucune taxe annuelle.
Le choix s’est finalement porté sur Sipcall (du groupe Backbone Solutions) qui offre une interface de gestion en français et la possibilité de payer sans carte de crédit. Il faut cependant passer obligatoirement par la langue de Goethe sur leur site Web pour s’inscrire. Ce choix est principalement dû à une information laconique sur leur site qui laissait présager qu’aucune taxe d’interconnexion n’était perçue ...tant qu’on n’avait pas lu les petites lettres en bas de la liste des tarifs ! En fait seul SwissIPcom ne ponctionne rien pour l’établissement de la communication (parmi les sociétés suisses s’entend).

Conclusion

Le résultat de l’opération est satisfaisant sur une période de trois mois. La boîte s’est retrouvée une seule fois dans un mode inutilisable (pas de tonalité et pas moyen d’appeler l’abonné), ceci lors des premiers essais. La qualité est presque aussi bonne que le téléphone traditionnel câblé, mais de toute manière bien meilleure que Skype.
Le futur restera bien entendu une offre combinée avec le trio Radio/TV, Internet et téléphone au meilleur prix. La concurrence sera vive ces prochains mois entre les deux acteurs principaux ayant un accès physique à votre logement (téléphone et téléréseau), ceci sans compter les solutions sans fil qui se dessinent également.

URL

Opérateurs

Planet

Linksys

D-Link

Grandstream

ConnecTec

SoftPhones

Autres liens



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.