FLASH INFORMATIQUE FI



Reconnaissance des polices de caractère dans Mac OS X




Roland CHABLOZ


À l’époque de Mac OS 9 il était facile de s’y retrouver, ainsi que d’accès aisé puisque toutes les polices étaient simplement déposées dans le Dossier Système > Polices.


Depuis le passage à OS X (Unix, mode user, évolutivité et modernité obligeant) la gestion et la reconnaissance des polices de caractère est devenue plus complexe ; de plus, les types de polices se sont diversifiés et logiquement les extensions qui en découlent aussi (.dfont,.OT).
Cet article a pour but de vous aider à comprendre et à reconnaître : où sont vos polices , comment les atteindre, leurs divers formats ; ainsi que de vous donner quelques conseils et liens utiles

Reconnaître les dossiers contenant les polices actives

Les fichiers de polices sont déposés au minimum dans trois dossiers nommés Fonts ; si vous avez installé Classic OS 9 ainsi que des applications Adobe, le nombre de dossiers comportant des polices se monte à cinq, c’est la configuration que j’ai choisi de développer ici.


HD / Bibliothèque / Fonts

C’est là que je conseille de déposer toutes les polices permanentes (Helvetica, Futura, Frutiger, etc. -les indispensables ou les traditionnelles-). À voir comme l’ancien dossier Polices sous Mac OS 9. Personnellement, c’est mon dossier principal.
P’tit truc : pour rassembler plusieurs fichiers dans une famille (PS1-vectorielles ou OpenType), je crée un dossier pour les contenir avant de les injecter dans /Library/Fonts... ; le nommage du dossier peut se faire comme on veut, car il n’est pas pris en compte à l’affichage dans les Applications.
Et puis... soyons cool, en cas d’autres comptes utilisateur, pourquoi ne pas partager les polices installées dans la bibliothèque de premier niveau ?

HD / Utilisateurs / VotreNom... / Bibliothèque / Fonts

Le VIDE, personnellement j’exècre ce dossier, il est inutile pour ceux qui ont confiance en leurs partenaires... et encore plus si on a une machine pour soi.

HD / Bibliothèque / Application Support / Adobe / Fonts

Dossier créé par l’installeur des applications Adobe (Indd-Ai) qui se permet de charger automatiquement des polices dans ce dossier qui est aussi disponible pour les autres applications. Si certaines vous déplaisent, n’hésitez pas à les supprimer en faisant attention toutefois à ne pas supprimer le dossier Reqrd car les applications Adobe risquent de ne plus démarrer.

HD / System / Bibliothèque / Fonts

Il est préférable de ne pas toucher à ce dossier à moins d’être un expert, le mot de passe admin vous sera demandé si vous voulez supprimer des polices de ce dossier.

HD / Dossier Système / Polices

Pour ceux qui ont encore un Dossier Sytème-Classic OS9 installé, laissez uniquement les quatre obligatoires : Monaco, Geneva, Charcoal et Chicago indispensables pour le démarrage du système.

Reconnaître les formats de polices

GIF - 5.4 ko
Tableau de reconnaissance selon les systèmes d’exploitation

Polices PostScript (ou Adobe PostScript Type 1)

Norme mondiale relative aux polices de caractères numériques et vectorielles depuis plus de 15 ans, Type 1 est le format privilégié des secteurs de la publication et des arts graphiques. Sous Mac OS X, les fichiers vectoriels des polices de Type 1 sont reconnaissables par leurs extensions :.LWFN et les fichiers bitmap eux sont englobés dans une image de fichier reconnaissable par son extension :.FFIL. À l’époque d’OS Classic il fallait une valise horizontale contenant les fichiers bitmap pour l’affichage et les fichiers vectoriels pour l’impression.

GIF - 7.1 ko
Helvetica PS : les fichiers.LWFN correspondant à chaque graisse et le.FFIL (UN seul fichier = l’ancienne valise d’OS9)

Polices TrueType

Le format TrueType, développé par Apple et Microsoft, est en général destiné à un usage bureautique et permet d’obtenir une bonne qualité d’impression sur des imprimantes non PostScript. C’est le même descriptif qui est utilisé pour l’affichage et l’impression, elles sont constituées d’une seule icône. L’extension de nom de fichier est.TTF ou sous OSX .DFONT.
Pour des raisons de qualité, on évite généralement l’utilisation de polices True Type pour la production de documents professionnels ; il faut être conscient que certaines polices TT (ou TTF) peuvent poser des problèmes lors de l’envoi sur le RIP (flasheuse de films ou de plaques).

Les polices OpenType

Développées conjointement par Adobe et Microsoft, les polices OpenType, dont la norme de codage de caractères est Unicode, présentent l’atout majeur de pouvoir être utilisées sous Mac OS X et Windows sans conversion. Elles contiennent d’autre part, un jeu étendu de glyphes (plus de 65 000) : petites capitales, fractions, ligatures, chiffres anciens... et d’autre part, elles prennent en charge plusieurs langues. On les reconnaît sous mac OSX à leur extension : .OTF.

Quelques conseils

Ordre préférentiel d’utilisation des formats de polices (à tenir compte lors d’un achat) :

  1. OT le meilleur choix, quand c’est possible et s’il est compatible avec votre logiciel principal
  2. Type1-PS pour les polices n’existant pas encore en format OT
  3. TT (.tt /.ttf /.dfont) quand on n’a pas le choix même s’il est suffisant dans certains cas.

Évitez de charger trop de polices

Certaines applications, dont InDesign ont de la peine à gérer un grand nombre de polices chargées (ce n’est pas une question de dossier...), même si le système OS X lui en est capable. C’est la raison pour laquelle il est préférable de supprimer les polices inutiles, en dehors du dossier DD/System/Library/Fonts, où sont stockées les polices indispensables pour faire tourner l’OS.
Les anciens fichiers de polices fonctionnent-ils avec OSX ?
Oui, pour la plupart.
Peut-on installer des polices en provenance de PCWin dans Mac OSX ?
Oui, la plupart des polices TrueType (TT) fonctionnent (du moins celles que j’ai testées), mais pas les polices PS de Type1.

Infos-polices sur les sites d’Apple et d’Extensis

Classification et évolution des polices

-*Les lecteurs intéressés par la classification et l’évolution des polices dans le temps peuvent lire l’excellent article que j’ai écrit il y a deux ans FI9/04 ou www.epfl.ch/repro/conseils/typo-polices.

Quelques utilitaires pour gérer/classer les polices sous OS X

Suitcase Fusion d’Extensis

FontAgent Pro de Insider Software

Je ne vous ai présenté ici que les utilitaires que je connais, il en existe d’autres, qui ne visent pas une clientèle de professionnels, meilleur marché, voire gratuits. Sachez toutefois que pour une compatibilité-stabilité maximale et pour la majorité des utilisateurs, la meilleure et la plus sûre des façons est d’employer le Livre des Polices d’Apple.
Pour ma part, usage pro oblige, je suis un utilisateur de Suitcase et je regrette qu’ATM Deluxe d’Abobe n’ait pas été adapté à OS X.

Liens sur le même sujet



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.