FLASH INFORMATIQUE FI



Nouvelles brèves du monde




Pascal FABBRI


Ndlr : Un tour du monde des annonces glanées au fil de vos lectures. Pascal Fabbri vous fait partager les annonces du monde Unix, mais il existe bien d’autres domaines riches en nouveautés ; si vous aussi dans votre coin, vous êtes à l’affût de ces annonces, faites en profiter les autres, envoyez-les à fi@epfl.ch. Les règles sont simples, vous pensez qu’elles intéressent un certain nombre de lecteurs du Flash informatique, vous avez vérifié vos sources (que vous indiquez) et vous signez...

Solaris™10 6/06

Annoncé depuis le 2 mai, le lancement de la deuxième mise à jour du système d’exploitation Solaris™10, numérotée 6/06 - pour SPARC® & x86-64 bit - s’est vue téléchargeable chez Sun Microsystems dès le 26 juin. Voici brièvement les fonctionnalités nouvelles majeures ou améliorées présentes dans cette mise à jour par rapport à Solaris 10 1/06 (Update 1) :

  • Le système de fichiers ZFS offre, pour ne citer que deux de ses caractéristiques, une intégrité complète des données et une administration simplissime - en une seule commande (en ligne) on crée un miroir de disques, un système de fichiers et un répertoire intégré à l’arborescence des fichiers déjà présente, le tout en moins de 15 s. Pour fait court, ZFS propose une approche totalement nouvelle de la gestion de données.
  • PostgrSQL intégrée et optimisée pour Solaris. Cette base de données relationnelle proposée dans la communauté open source est le résultat de plus de 15 années de développement soutenu et bénéficie d’une réputation de fiabilité et d’intégrité des données. Elle se voit maintenant confinable par conteneur (Zone Solaris) et observable par DTrace.
  • Le Predictive Self-Healing pour les systèmes x64 avec possibilité de notification par SNMP. Essentiel pour les serveurs, l’élément d’autorétablissement prédictif permet au système d’exploitation d’anticiper des erreurs matérielles et d’isoler les composants défectueux tout en laissant le système productif.
  • Prise en charge de l’iSCSI Multiple session target (MS/T) et de client iSNS [1].
  • Support du protocole IPv6 par IPFilter (Firewall & NAT). IPFilter peut désormais être déployé sur des réseaux IPv6 afin de renforcer la sécurité.
  • Une grande amélioration des performances pour les protocoles UDP et TCP pouvant atteindre 75 ?% pour TCP et jusqu’à 110 ?% pour UDP, et cela sans modification des applications (la pile TCP/IP codée en multi-thread permet à Solaris de le charger à hauteur de 60 ?% contrairement à d’autres systèmes d’exploitation qui atteignent seulement entre 30 et 40 %).
  • Un serveur proxy SSL au niveau du noyau sous forme de module simplifie et accélère l’implémentation du protocole SSL/TLS. Les suites de chiffrement les plus répandues sont prises en charge par le proxy.
  • Renouvellement automatique de ticket ? Kerberos. Habituellement le système envoie une notification à l’utilisateur lorsque son ticket ? Kerberos est sur le point d’expirer et l’utilisateur doit manuellement le renouveler.
  • Prise en charge du pilote de la carte contrôleur réseau Chelsio de 10 GBits/s.
  • Intégration du logiciel RealPlayer version 10.6, un media player lisant les formats de données du type RealAudio, RealVideo, Ogg Vorbis, MP3, AAC, H263 et Theora.
  • Introduction du support SATA [2]. Les nouveaux pilotes de ce support offrent nativement l’accès aux contrôleurs et aux disques SATA avec des fonctionnalités comme l’enfichage à chaud et la mise en file d’attente de plusieurs commandes. On trouvera dans Solaris toutes les fonctionnalités du monde Unix sans pour autant engager du matériel hors de prix. On notera que les machines déjà en exploitation en Solaris™10 3/05 ou 1/06 - soit respectivement la GA [3] et l’Update 1 - peuvent naturellement mettre à jour le système d’exploitation par le biais des correctifs au moyen de Sun Update Manager (smpatch(1M)) pour profiter du nouveau système de fichiers ZFS sans appliquer une mise à jour complète du système.

http://sunline.epfl.ch
http://www.sun.com/software/solaris

Système de fichiers Zettabyte

Une des pièces maîtresse du front OpenSolaris™, le système de fichiers Zettabyte, fera rapidement apparition dans le projet FreeBSD à en croire la rapidité avec laquelle il s’est vu porté dans celui-ci grâce au travail acharné d’un développeur assidu. Après seulement 10 jours le prototype est déjà capable de monter le système de fichiers ZFS, de créer des fichiers - et des répertoires - et de parcourir le contenu de l’arborescence. Un portage aussi rapide du code ZFS tient sans conteste à sa lisibilité d’écriture, cependant il subsiste des parties de code plus dépendantes du noyau OpenSolaris et par là même plus difficiles à porter sur d’autres plates-formes.
Le premier projet qui mit les mains dans le code source de ZFS en vue de le porter dans les distributions GNU/Linux fut ZFS on FUSE. Le projet FUSE est spécialisé dans la mise en place de systèmes de fichiers virtuels dans l’espace de travail utilisateur (userspace, en dehors du noyau) pour le noyau GNU/Linux. Il vise également à fournir une méthode robuste aux utilisateurs non privilégiés, leur permettant de créer et de monter leur propre implémentation de système de fichiers. Le projet FUSE a déjà à son actif un bon nombre de systèmes de fichiers bien connus aux noms très évocateurs comme playlistfs, FUSEPod, BlogFS ou encore SshFS et GmailFS.
Le système de fichiers zettabyte est un nouveau système de fichiers révolutionnaire qui change fondamentalement la façon d’administrer un système de fichiers avec des fonctionnalités et des avantages absents dans d’autres systèmes de fichiers disponibles aujourd’hui. ZFS a été pensé à la base pour être robuste, évolutif et facile à administrer.

http://www.freebsd.org/projects/ideas/index http://fuse.sourceforge.net http://www.opensolaris.org/os/community/zfs

Le premier centre de recherche OpenSolaris au monde

Le 16 mai, le département de Physique de l’Université de Pise en Italie et Sun Microsystems ont signé un accord dans le but de créer le premier centre d’excellence au monde sur la plate-forme et la technologie OpenSolaris. Le centre se propose de fournir des compétences technologiques et du support aux institutions académiques, aux développeurs ainsi qu’aux entreprises.
Le département de physique Enrico Fermi de l’Université de Pise est depuis de nombreuses années actif dans l’étude des systèmes d’exploitation Unix et soutient au sein d’un réseau local la promotion et le développement de la culture et de la recherche IT qui comporte du code source venant du domaine public comme du domaine privé. En particulier le centre d’excellence s’occupera de réunir et d’animer une communauté italienne de développeurs du projet OpenSolaris, et de réaliser une série d’activités capable d’impliquer et d’informer le réseau académique et le monde du développement.
OpenSolaris est le plus récent et important projet open source de Sun Microsystems qui adhère au modèle de développement dit ouvert, rendant disponible l’ensemble du code source du système d’exploitation Solaris. Depuis une année que le code est disponible, on comptabilise 5 millions de téléchargements.

http://www.opensolaris-it.org
http://www.df.unipi.it

Philosophie

STALLMAN (alias RMS) dit : ajoutez votre code au nôtre et vous serez l’un de nous. GATES dit : employez ce code et vous nous appartiendrez.

[1] Internet Storage Name Service

[2] Serial Advanced Technology Attachment

[3] General Avalibility



Cherchez ...

- dans tous les Flash informatique
(entre 1986 et 2001: seulement sur les titres et auteurs)
- par mot-clé

Avertissement

Cette page est un article d'une publication de l'EPFL.
Le contenu et certains liens ne sont peut-être plus d'actualité.

Responsabilité

Les articles n'engagent que leurs auteurs, sauf ceux qui concernent de façon évidente des prestations officielles (sous la responsabilité du DIT ou d'autres entités). Toute reproduction, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord de la rédaction et des auteurs.


Archives sur clé USB

Le Flash informatique ne paraîtra plus. Le dernier numéro est daté de décembre 2013.

Taguage des articles

Depuis 2010, pour aider le lecteur, les articles sont taggués:
  •   tout public
    que vous soyiez utilisateur occasionnel du PC familial, ou bien simplement propriétaire d'un iPhone, lisez l'article marqué tout public, vous y apprendrez plein de choses qui vous permettront de mieux appréhender ces technologies qui envahissent votre quotidien
  •   public averti
    l'article parle de concepts techniques, mais à la portée de toute personne intéressée par les dessous des nouvelles technologies
  •   expert
    le sujet abordé n'intéresse que peu de lecteurs, mais ceux-là seront ravis d'approfondir un thème, d'en savoir plus sur un nouveau langage.